Le blog Freelance.com : tout savoir sur le monde du freelancing !

Introduisez-vous dans les coulisses du Future of Work ! Retrouvez les meilleures astuces, les bon plans et les actualités pour tout savoir sur le monde du freelancing.

Adrien Adrien S.

Comment sortir de l'isolement quand on est freelance ? Réponse le 26 novembre 📅

Publié le 05 novembre 2021

Dernier Café Freelance de l'année ! Après le succès de l'édition sur la fidélisation de vos clients, on revient avec une superbe émission (presque) de Noël (on sait qu'il vous tarde à vous aussi 🎄) 🎉 le vendredi 26 novembre !En cette fin d'année, on a envie de vous parler d'un sujet réconfortant. Être freelance, c'est faire le choix de la liberté, mais on peut parfois se sentir seul. D'où l'idée de notre thématique : "seul, c'est bien, ensemble, c'est mieux !" Comment sortir de l'isolement en freelance, trouver et rejoindre des communautés, réseauter efficacement et bien plus encore ! Profitez de tous les conseils de nos invités pour changer votre vision du freelancing ! Les inscriptions en ligne sont déjà ouvertes ! Prenez rapidement votre place, c'est gratuit 👉 https://bit.ly/3bBektZ Une édition spéciale : les bonnes raisons de se rencontrer entre freelances ! Laëtitia Vitaud et son édito🎙️49% des freelances sentent que la solitude est une difficulté dans leur quotidien. Laëtitia décortiquera pour vous les raisons pour lesquelles être isolé est quelque chose de difficile professionnellement. Elle expliquera aussi l'opportunité offerte par le freelancing de choisir vos partenaires et collaborateurs avec qui vous travaillez. Découvrez l'expertise de personnes qui créent les rencontres entre freelances 🚀📢 Hind ElidrissiHind est la Co-fondatrice de Wemind, la communauté de + de 10 000 indépendants qui veut défendre les freelances avec sa mutuelle, ses assurances professionnelles, et bien plus encore. Elle est également la porte parole d'independants.co, qui milite pour la liberté des droits des indépendants.📢 Jérémie DavidJérémie est le président de La Cordée, espaces de coworking axés sur le coocooning et l'échange entre freelances, présents dans plusieurs villes en France sur plus de 10 lieux ! Il vous apportera son oeil avisé sur les opportunités pour sortir de l'isolement en freelance. Alexis Minchella, chroniqueur pour cette édition 🔥On reçoit à nouveau Alexis Minchella, mais cette fois-ci en tant que chroniqueur ! Une rubrique lui sera spécialement dédiée, on garde le thème secret pour l'instant, ça devrait vous plaire 😉Alexis, c'est un véritable couteau suisse du freelancing ! C'est d'abord le créateur du podcast à succès Tribu Indé, mélange d'interviews d'entrepreneurs indépendants et de conseils pour améliorer votre quotidien de freelance. C'est aussi l'auteur de "Freelance : l'aventure dont vous êtes le héros" pour obtenir tous les tips pour booster votre activité ! Et puis pour finir, c'est également un freelance lui-même, qui parle de son expérience vécue à travers ses différentes missions de rédacteur web. On vous donne l'occasion de vous rencontrer au Café Freelance 🤝 !Pour être raccord avec cette édition sur comment éviter l'isolement, on vous prépare le dernier Chatworkees de l'année. C'est quoi ? Une session de 30 minutes dans laquelle vous allez rencontrez en One-to-One d'autres freelances de votre région ou les intervenants de cette édition, pour des échanges de 3 à 10 minutes. Une belle occasion de réseauter à ne pas manquer ! Préparez votre webcam et votre boisson chaude, c'est le moment de se rencontrer ! Le Café Freelance à vivre en LIVEOn se rejoint à partir de 9h30 le vendredi 26 novembre !Réservez votre place juste ici 👉 https://bit.ly/3bBektZ Pour vous tenir informé sur le contnuu des Cafés Freelance, pensez à vous abonner sur nos réseaux sociaux :Youtube : https://bit.ly/3icigFKLinkedIn : https://www.linkedin.com/company/cafefreelance/Instagram : https://www.instagram.com/cafefreelance_paris/Facebook : https://www.facebook.com/CafeFreelanceParis/ À bientôt,L'équipe Café Freelance

Adrien Adrien S.

5 conseils d'experts pour fidéliser vos clients !

Publié le 26 octobre 2021

Le Café Freelance pour fidéliser tes clients, c'était ce vendredi 22 octobre ! Petite session de rattrapage si vous n'étiez pas là au moment du live avec le replay vidéo en haut de cet article, mais aussi avec ces 5 astuces données par nos spécialistes de la relation client 👇. On vous promet qu'après ça, fidélisez vos clients n'aura plus de secrets pour vous !Ces conseils ont été délivrés par Aline Bartoli, coach chez TheBboost pour booster le business auprès de ses 44 000 abonnés Instagram et dans son podcast "J'peux pas j'ai Business" ! C'est aussi un témoignage d'Aurore Lanchart, LA référence du customer care depuis plus de 13 ans en France, qui a réussi à gérer la communauté de 25 000 utilisateurs de la banque pour indépendants Shine ! Pour terminer, vous retrouverez la fine analyse de Laëtitia Vitaud, sur ce qui fait la différence entre une vision "customer" et "client" dans votre relation client ! Alors, c'est parti ! 1. L'overdelivery : promettre moins, délivrez plusPour fidéliser vos clients, il faut d'abord commencer par ne pas les décevoir lorsque vous réalisez vos missions avec eux. Pour cela, une solution : l’overdelivery. Cette pratique se divise en deux parties. La première consiste à ne promettre au client que les tâches que vous êtes sûr de pouvoir réaliser pour lui en fonction des conditions de votre mission, de vos compétences, du temps dont vous disposez, etc. Au moment de la vente avec un client, on a envie de promettre toujours plus pour faire la différence et décrocher la mission. C'est là une erreur qui peut entâcher le bon déroulement de votre projet, votre réputation professionnelle... et empêcher de fidéliser vos clients. Il est très important de ne pas créer de déception par rapport aux promesses de départ.La deuxième, c'est que vous pouvez délivrer plus que ce qui était prévu au départ, créant l'effet Wow auprès de vos clients 🤩. Ils auront la sensation d’en avoir “encore plus pour leur argent”, cela nourrit beaucoup de gratitude chez eux et une reconnaissance qui facilite la fidélisation. On le constate tous les jours : quand on vous donne un petit supplément au restaurant ou ailleurs, vous êtes super content ! L'overdelivery, ce sont ces petits plus qui font que le client se sent privilégié de travailler avec vous.Timecode pour en savoir plus : Le concept de l'overdelivery - Aline Bartoli : https://www.youtube.com/watch?v=HiFYJ6RzxZ8&t=678s 2. Gagnez du temps et faites gagner du temps à votre client, anticipez !Partons d'un constat : votre client n'a pas de temps. S'il vous confie la mission, c'est qu'il vous fait confiance et/ou qu'il a besoin de vos compétences pour mener à bien le projet. Pour gagner du temps et réaliser vos missions le plus facilement possible, il faut que vous récoltiez un maximum d'informations dès le départ, c'est à dire au moment du brief. Pensez à tout ce dont vous aurez besoin dans votre projet, c'est LE moment pour poser vos questions, contextualiser les besoins de vos clients, etc.Plus vous anticipez les besoins et plus votre client sera reconnaissant de lui faire gagner du temps par la suite. En étant aussi autonome que possible, vous allez même devenir force de proposition en allant plus loin que la demande initiale. Vous pouvez également co-construire le projet avec votre client. Vous serez à même de produire du contenu sur-mesure si vous arrivez à comprendre la demande, en posant les bonnes questions et en lisant à travers les lignes. Quels sont les besoins réels de votre client ?Pour finir, établir un planning avec vos clients vous permet de construire le squelette du projet de manière cohérente. Vous pouvez tenir au courant votre client avant, pendant et après le lancement du projet. Le mieux est de définir des deadlines qui interviennent au cours du projet et de proposer des "checkpoints" de validation. Vous pouvez ainsi ajuster vos propositions si votre client vous fait des retours sur des points perfectibles avant de devoir tout créer et de perdre du temps.Timecodes pour en savoir plus : Faire gagner du temps à ses clients - Aline Bartoli : https://youtu.be/HiFYJ6RzxZ8?t=1024 La transparence avec ses clients - Aurore Lanchart : https://youtu.be/HiFYJ6RzxZ8?t=1296 3. Les petites attentions qui font toute la différenceQuand on parle de petite attentions, on ne vous ment pas. Il suffit parfois d'une phrase ou deux pour changer la donne. On a souvent l'impression, quand on parle à de grandes entreprises, de parler à des robots et de ne pas être considéré en tant que personne. En freelance, on ne peut pas fonctionner comme ça. On va pouvoir faire la différence en apportant un intérêt réel à nos clients et en leur apportant de la considération : on fonctionne avec notre EMPATHIE.Un exemple très simple : vous envoyez un email à votre client, au lieu de lui dire simplement "voici ma facture", n'hésitez pas à prendre des nouvelles de lui, à lui adresser un bonjour sincère et à chercher la personnalisation dans vos échanges. Vous le savez, nous l'avons abordé lors du Café Freelance sur le personal branding, lorsque vous vendez votre offre, vous vendez aussi une part de vous et de votre personnalité. N'hésitez pas à laisser transparaître qui vous êtes dans vos échanges et à construire une relation de confiance avec vos clients.C'est un principe énumémé par Jonathan Lefevre, gourou de la relation client dans son article Do things that don’t scale.Timecodes pour en savoir plus :Un service client irréprochable avec Aurore Lanchart : https://youtu.be/HiFYJ6RzxZ8?t=1104Faire la différence - Aurore Lanchart : https://youtu.be/HiFYJ6RzxZ8?t=1441 4. Dépasser le cadre de sa mission, devenir le cheerleader de ses clientsIl faut réussir à dépasser la simple exécution de vos missions avec vos clients. Ils doivent partager des informations sur leurs réseaux sociaux, des newsletters et bien d'autres types de contenus. Likez, partagez, réagissez, c'est le meilleur moyen de montrer votre intérêt envers eux et de construire une relation personnelle. C'est aussi un moyen de rebondir par rapport à leur actualité, et pourquoi pas détecter de nouveaux besoins qu'ils pourraient avoir ? Votre rôle de les conseiller et de les accompagner est essentiel pour les fidéliser... et vivre une relation heureuse avec eux !Vous pouvez pensez à la manière dont vous échangez avec vos amis et vous en inspirer. Évidemment pour cela, il faut entretenir une bonne relation avec eux. et être aligné avec leur valeur, cela donne envie naturellement de proposer de l'overdelivery !Timecode pour en savoir plus :Donner de l'importance et de l'empathie à ses clients - Aurore Lanchart : https://youtu.be/HiFYJ6RzxZ8?t=1734 5. Clients VS customers, chouchouter qui et comment ?En anglais, il y a DEUX mots pour traduire notre mot de “client”. Il y a “client” et “customer”. Et dans la distinction entre ces deux types de clients, il y a des enseignements pour les freelances.Le client en anglais, c’est le client des avocats ou des conseillers financiers. C’est quand il n’existe pas de produit indépendamment du client et que tout absolument tout est personnalisé et adapté à la personne qui s’offre vos services. C’est une relation qui est centrale mais terriblement chronophage. Pas de passage à l’échelle possible (ça n’est pas “scalable”). Pour chaque nouveau “client”, il faut recommencer à zéro. Le risque : chaque “client” en veut toujours plus et, parfois, il/elle peut devenir un vampire…Le customer, c’est celui/celle qui vient acheter votre produit parce qu’il/elle en a entendu parler dans les médias ou les réseaux sociaux. Cela permet un passage à grande échelle. Un même produit peut être vendu à des milliers (millions) de gens. C’est “scalable” : 1h de votre temps peut servir beaucoup de personnes à la fois (et vous rapporter plus de chiffre d’affaires !)L'enjeu pour beaucoup de freelances, c’est d'avoir dans la balance plus de "customers" que de "clients". Cela permet que les clients viennent et achètent, sans râler, sans exiger toujours plus, et sans demander une 1000ème spécification. Pour y parvenir, il faut proposer du contenu (produits, formations, vidéos, articles,etc.) qui peuvent être consommés par le plus grand nombre de vos clients, sans devoir toujours produire plus. L’immense opportunité de notre époque numérique, c’est qu’on peut passer à l’échelle tout en offrant une expérience de qualité et un degré de personnalisation plus poussé à ses clients qu’à l’époque des médias de masse et des produits standardisés des grandes enseignes de distribution.Timecode pour en savoir plus :Différencier customers et clients, pourquoi faire ? - Laëtitia Vitaud : https://youtu.be/HiFYJ6RzxZ8?t=270 --- Merci à nos expertes Aline Bartoli, Aurore Lanchart et Laetitia Vitaud pour leurs conseils avisés, qui vous auront sûrement aidé à dénicher de nouvelles manières de chouchouter vos clients ! On vous donne rendez-vous le vendredi 26 novembre au prochain Café Freelance. Le thème : sortez de l'isolement en freelance, rejoignez des communautés ! Pour profiter des conseils des meilleurs experts freelance, pensez à vous abonner sur nos réseaux 💎Youtube : Café FreelanceInstagram : Café Freelance ou @cafefreelanceFacebook : Café FreelanceLinkedin : https://bit.ly/3we5Jq8 ---Besoin d'être accompagné dans votre quotidien de freelance ? Les Cafés Freelance sont là pour vous aider ! Nos Tipsworkees vous apportent les clés pour réussir votre vie d'indépendant en toute sérénité ! C'est disponible sur notre playlist Youtube : https://bit.ly/3h1Qsn6L'équipe Café Freelance

Adrien Adrien S.

Comment fidéliser efficacement mes clients 🎯 ? Réponse au prochain Café Freelance !

Publié le 06 octobre 2021

Véritable succès pour cette rentrée des Cafés Freelance en plateau TV, lors de l'édition de septembre sur le gestion du temps ! 🎉Merci à nos supers invités ainsi qu'aux participants qui ont enflammés le tchat 🔥 Il est temps de vous annoncer la nouvelle édition : on vous donne rendez-vous le vendredi 22 octobre ! La thématique : Apprends à chouchouter tes clients. Découvrez les conseils de nos invités pour fidéliser vos clients et vivre une relation heureuse avec eux !L'événement se déroule en direct sur Hopin. Les inscriptions à l'événement sont ouvertes, c'est 100% gratuit mais les places sont limitées, vous pouvez déjà réserver la vôtre 👉 https://bit.ly/2Yn3HYA Au programme, une édition remplie de conseils et de bonne humeur !L'édito de Laëtitia Vitaud 🎙️Laëtitia Vitaud, experte du Future of Work, revient en force pour vous parler de la différence entre les termes anglais "client" et "customers". Pourquoi ces deux termes s'adaptent parfaitement aux freelances quand on parle de relation client ? Réponse au prochain Café Freelance !  La table ronde de nos invités hyper calés sur le sujet 💎📢 Aline BartoliAline est coach business, fondatrice de TheBBoost et du programme business “BSB Académie”. Elle aide les entrepreneurs et freelances à développer leur business, trouver plus de clients et vivre leur meilleure vie grâce à des stratégies sur-mesure, des bottages de fesse intempestifs et une méga dose de bonne humeur. C'est également l'animatrice du podcast “J’peux pas j’ai business”.📢 Aurore LanchartAurore a occupé un grand nombre de postes de direction dans diverses startups au cours des 13 dernières années. Elle a travaillé plus récemment chez Clind, où elle a contribué à construire l'expérience utilisateur et le lancement de l'application. En tant que Consultante en Customer Care, elle a déjà conseillé des entreprises comme Shine, Station F, Horace ou encore la Caisse d'Épargne. Samuel et sa chronique en plateau 📺Samuel Durand est le réalisateur du documentaire "Work In Progress". Véritable expert des transformations du milieu professionnel dans le monde entier, il vous propose sa chronique sur l'évolution du monde du travail d'aujourd'hui et de demain dans les entreprises.La thématique du mois : FOCUS sur la journée du freelancing.Qu'est-ce que c'est ? Tout ce que l'on peut vous dire, c'est que Shine est à l'origine de cette initiative qui fait évoluer les mentalités professionnelles. Nous avions d'ailleurs reçu Estelle ZELISZEWSKI, content manager chez Shine, lors de notre édition consacrée à [la définition de vos tarifs de freelance ](https://plateforme.freelance.com/blog/18536/Les-tips-pour-(enfin)-arreter-de-vous-brader-!) Rencontrez d'autres indépendants de votre région 🤝 !Vous connaissez les Chatworkees ? C'est l'occasion idéale pour réseauter, en rencontrant d'autres freelances de votre région et d'échangez vos cartes de visite. Ces échanges en One-to-One durent entre 3 et 10 minutes, pour une session totale de 30 minutes !MAIS POUR CELA, ça se passe en direct, il faudra être là à partir de 9h30 le vendredi 22 octobre !On vous attend, réservez votre place ici 👉https://bit.ly/2Yn3HYA ! Plus d'informations sur l'event vont arriver sur nos réseaux sociaux, pensez à vous abonner pour ne rien manquer :LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/cafefreelance/Youtube : https://bit.ly/3icigFKInstagram : https://www.instagram.com/cafefreelance_paris/Facebook : https://www.facebook.com/CafeFreelanceParis/ À bientôt,L'équipe Café Freelance

Adrien Adrien S.

Top 4 des astuces pour maîtriser ton temps de freelance ⌛⏰

Publié le 27 septembre 2021

Freelance : maîtrise ton temps ! Tic-tac, gérer votre organisation au travail et tenir vos délais pendant vos projets en freelancing, ce n'est pas toujours évident ! Pas de panique, nos experts du domaine sont là pour vous apporter leurs meilleurs tips concrets pour devenir les pro' de la gestion de votre temps professionnel !Prioriser ses tâches, utiliser les bons outils de management de projet, trouver les méthodologies qui vous correspondent, etc. Nous avons la chance d'avoir reçu les conseils de grands experts du domaine : Laëtitia Vitaud, Samuel Durand, Marielle Cuirassier ainsi que Diane Ballonad Rolland lors de notre Café Freelance : Maîtrise ton temps !Retrouvez l'édito de Laëtitia, les échanges de notre table ronde et la rubrique de Samuel en rediffusion vidéo sur notre chaîne Youtube, ou en podcast (Spotify, Apple Podcast, Google Podcast) pour l'emporter partout avec vous ! On revient également sur ce qui a été dit dans cet article, pour approfondir le sujet et vous apporter les bonnes ressources pour devenir des experts de la gestion du temps ! Laëtitia Vitaud, experte du Future of Work vous explique pourquoi il est si difficile d'organiser à 100% sa journée, même avec une très bonne organisation ! Astuce n°1 : Savoir répartir ses tâches dans la semaine, nos conseils !Vouloir tout faire dans sa journée, mission (presque) impossible ? 🤔 Laëtitia Vitaud nous répond !Laëtitia : Depuis que je me suis lancée à mon compte, en 2015, le sujet de la gestion du temps de travail en vient parfois à devenir une véritable obsession chez moi. Il faut dire qu’il existe des différences fortes dans le rapport au temps entre les salariés et les freelances.Les salariés sont pressurisés par des managers et des réunions… mais leur salaire tombe en fin de mois avec la fiabilité d’une horloge suisse. Les freelances, eux, sont plus libres dans l’organisation de leur temps, mais de leur productivité dépend leur chiffre d’affaires. Si on passe son temps à faire de l’administratif et du rangement, par exemple, on n’a rien à facturer !Cela donne parfois un rapport presque maladif à la gestion du temps, comme chez certains avocats qui cherchent à maximiser les heures facturables au client… Mais cela donne aussi une réflexion poussée sur la productivité et la gestion du temps. Les freelances consomment frénétiquement les articles et livres sur la productivité et la gestion du temps. Ils sont aussi nombreux à devenir des experts de ces sujets.Moi aussi j’ai consacré de longs moments de réflexion, à force de me sentir débordée. J’ai compris que je voulais toujours trop en faire, qu’on ne peut pas manger à tous les râteliers et être bonne partout tout le temps. Du coup, je voudrais partager 3 petites leçons que j’ai apprises avec les années de freelancing. 3 leçons pour apprendre à maîtriser son temps avec Laëtitia VitaudLa première leçon, c’est que je sous-estime systématiquement le temps que me prendra un projet ou une tâche. L’une des raisons, c’est que je suis trop optimiste. Ce biais a un nom, c’est l’illusion de planification (planning fallacy en anglais), un concept que l’on doit aux chercheurs Daniel Kahneman et Amos Tversky. Ce qui est étonnant avec l’illusion de la planification, c’est qu’on en est victime même quand on a déjà fait à plusieurs reprises l’expérience d’un décalage entre le plan et la réalité ! Parfois, pour des tâches identiques, pour la réalisation desquelles on devrait pouvoir parfaitement quantifier le temps de travail nécessaire, on tombe encore et encore dedans. Les solutions ? D’abord segmenter les tâches (et projets) en plein de tâches constitutives, un travail préalable qui est indispensable. Ensuite, si on fait plusieurs fois le même type de tâche ou projet, enregistrer le temps qu’on a mis la dernière fois et se dire que non, on ne fera pas plus vite cette fois-ci. Enfin, toujours demander à une personne extérieure, par exemple quelqu’un qui fait le même, pour vérifier qu’on n’est pas irréaliste. La deuxième leçon, c’est que puisque je veux toujours trop en faire dans la journée, il faut que j’élimine. J’ai appris à commencer ma journée avec une “to-do” qui consiste en 1, 2 ou 3 choses faisables qui font que je serai relativement contente de ma journée. Ça peut être quelque chose de difficile mais stimulant (écrire un texte), quelque chose de facile mais ennuyeux (une tâche administrative ou commerciale)... Quel est le minimum à faire aujourd’hui pour que je ne sois pas déçu de la journée du point de vue travail ? Le point de départ, c’est de chercher à en faire moins. Toute tâche supplémentaire réalisée dans la journée sera alors un bonus satisfaisant. La troisième leçon est un peu contre-intuitive et beaucoup de spécialistes de la productivité ne seront pas forcément d’accord. On parlera aujourd’hui des tâches urgentes et importantes et de tout un tas de manières de trier ses priorités. Avec ma personnalité, j’ai compris que j’étais beaucoup plus productive du point de vue créatif sur les sujets qui me font envie sur le moment. J’écris, je fais un travail créatif. Il y a des sujets d’articles qui me sont commandés. D’autres qui me viennent spontanément. Mais je peux traîner en longueur un sujet de commande et réaliser avec grande rapidité un sujet qui me fait envie sur le moment. C’est ce que j’appelle l’effet “battre le fer tant qu’il est chaud”. Je pense que ça marche en particulier pour certaines personnalités et dans des métiers créatifs où il y a une part importante d’initiative. Mais déterminer un degré d'urgence et d'importance, on fait comment 🤔 ?La première chose à réaliser, c'est que l'on a du mal à être honnête avec nous même. On va vouloir réaliser toutes les tâches dans la même journée, se mettre naturellement la pression. C'est encore plus vrai avec le statut de freelance. Sans toute la hiérarchie qui peut imposer des délais, des tâches précises à réaliser, on doit être autonome et on va vouloir compenser ce manque de cadre en voulant en faire toujours plus. On a donc tous tendance à remplir le temps professionnel dont on dispose. C’est la loi de Parkinson  :"Si vous fixez un délai d’une semaine à un collaborateur pour réaliser un travail, il mettra une semaine, mais si vous lui donnez un mois pour le même projet, il mettra un mois à le rendre"Le meilleur moyen de classer ses tâches dans ces catégories est d'abord de les ramener à des données factuelles. Quelle est ma deadline réelle, quel temps est nécessaire pour réaliser ma tâche, analyser si on sous-évalue ou sur-évalue le temps, etc.Essayez aussi de clarifier les deadlines avec vos clients. Si vous recevez des messages "à faire dès que possible", "rapidement", etc., demandez concrètement quels sont les délais attendus. Il ne faut d'ailleurs pas hésiter à négocier le temps nécessaire pour réaliser certaines tâches. Faire plaisir à son client et se forcer à aller trop vite peut vite vous mettre dans l'embarras et perturber le reste de votre planning. Essayez d'être le plus réaliste possible face aux objectifs. Être au clair avec ces timings vous permet d'alléger votre charge mentale en vue du travail à réaliser. C'est essentiel pour trouver un bon équilibre.Pour déterminer l'importance d'une tâche, vous pouvez également vous poser la question : que se passe t-il si je ne fais pas cette tâche ? À quoi est-elle reliée, que va t-elle apporter ? On a tendance à dramatiser le fait de ne pas réaliser une tâche, il faut apprendre à relativiser et se rendre compte de son importance réelle.La clé pour s'organiser efficacement, c’est l’anticipation. Ça passe par exemple par la création de deadlines intermédiaires que l'on peut se fixer pour mieux organiser son travail et tenir les délais. On peut également s'engager auprès de personnes externes par rapport à ses tâches, pour les faire valider ou vérifier le bon avancement en cours de projet. Cela permet de donner un timing intermédiaire aux projets et de ne pas se laisser tenter par la procrastination. Astuce n°3 : passer au slow working, pour travailler moins mais mieux ! Avec Diane Ballonad Rolland 💡Trouver le timing qui mène à l'équilibre en freelanceDerrière l'idée de slow working, on cherche avant tout à atteindre l'efficience avant l'efficacité. On met alors en rapport ce que l'on produit par rapport à l'effort nécessaire pour le produire.Les freelances travaillent sur des "métiers-choix", ils aiment leur travail, ce qui conduit à avoir des difficultés pour eux de dire "stop" et de s'arrêter. En tant qu'entrepreneurs, les indépendants incarnent leurs activités, les portent. Ils doivent aussi vendre leur image pour leur activité commerciale. L'équilibre est alors plus difficile à atteindre car on va naturellement dépenser du temps pour créer tout ce contenu. Il faut donc bien faire la distinction entre son activité (et sa présence professionnelle) et le temps personnel.Avec le slow working, on va pouvoir prendre le temps, ou plutôt se l'accorder, pour aller travailler sur des tâches qui nous plaisent, où l'on va se sentir efficace. C'est l'avantage du freelancing, vous établissez votre planning en fonction de vos besoins réels et non par obligation. Il ne faut pas se forcer à réaliser des tâches pour sentir que l'on a été productif.Il ne faut pas oublier aussi le temps off pour une bonne vision du slow working. La première chose que font beaucoup de salariés, c'est de poser leurs journées de congé pour organiser en amont leurs moments de repos. Les freelances n'ont pas encore cet automatisme. Il faut réussir à s'autoriser des moments de repos. Ce n'est pas parce que l'on est freelance que l'on n'a pas de cadre et que l'on ne fixe pas de limites. La méditation, un accompagnement réel pour les professionnels ?Diane a collaboré avec la plateforme "Petit Bambou !" pour rédiger des séances d'auto-méditation à travers le programme de méditation "Le temps et moi".La méditation est un outil formidable pour gérer son temps au quotidien. Il permet notamment d'arbitrer ses priorités en faisant le vide dans son esprit pour faire redescendre la pression. L'objectif est de reprendre de la lucidité. Nous pouvons même dire que plus on se sent débordés, et plus la méditation devient nécessaire pour retrouver un état de calme, parvenir à gérer ses idées, et faire les bons choix. À tâches égales, on peut se sentir en maîtrise de son temps comme se sentir débordé. L'état d'esprit joue un rôle primordial dans la bonne gestion de son travail." Une demi-heure de méditation est essentielle sauf quand on est très occupé. Alors une heure est nécessaire. " Saint François de SalesAttention, quand on parle méditation, on ne parle pas de se mettre sous une cascade glacée pour atteindre la conscience absolue. Il y a la méditation informelle, qui peut prendre une à deux minutes seulement pour se mettre en pause instantanément pour revenir à ses sensations et repartir dans de meilleures conditions. La méditation se pratique au quotidien, pour surmonter de petites comme de grandes épreuves au cours de la journée. La procrastination : doit-on la surmonter ou vivre avec ?Il faut se déculpabiliser sur le sentiment de procrastination. Nous sommes tous procrastinateurs dans des domaines divers. Il existe autant de raisons de procrastiner que de se lancer dans une tâche : la difficulté, le temps nécessaire, l'envie, la peur de l'échec, etc.Pour détourner ce sentiment et rentrer dans un cercle vertueux, il existe plusieurs méthodes : réaliser un rétro-planning, poser les tâches à réaliser à l'écrit, créer des délais intermédiaires, etc. Dans son livre "j'arrête de procrastiner", Diane décrit 7 techniques pour vaincre la procrastination.Ce qu'il faut retenir, c'est qu'il faut poser les jalons et avancer progressivement vers le dépassement de cette procrastination en adaptant son quotidien de travail vers un modèle qui nous ressemble réellement. 4 point essentiels à retenir avec Laëtitia Vitaud1 : N'hésitez pas à utiliser la matrice d'Eisenhower. Elle vous invite à vous poser des bonnes questions sur la gestions de vos tâches et leur priorisation. Elle permet aussi de visualiser concrètement ses tâches, tout en s'enlevant la charge mentale de devoir les retenir.2 : Prendre conscience de la loi de Parkinson est très utile. On remplit toujours le temps que l'on nous donne pour réaliser des missions. Partant de ce constat, on peut relativiser et chercher à rationnaliser le temps réel nécessaire pour accomplir ces tâches.3 : Dans la bonne maîtrise du temps, le niveau d'anxiété personnel et ressenti est finalement un problème plus important que la gestion réelle de son temps. La méditation est un outil parmi d'autres pour réussir à surmonter cette pression que l'on s'impose (généralement soi-même), il faut trouver celui qui vous permet de travailler avec sérénité.4 : La procrastination reflète plein de choses sur l'estime de soi et sa confiance. Plutôt que de chercher à performer toujours plus, travaillez sur votre estime est tout aussi important pour réussir à devenir maître de son temps. Astuce n°4 : La semaine de 4 jours, et si c'était possible ?Travailler 4 journées dans la semaine, analyse avec Samuel Durand.La semaine de 4 jours, voilà un thème qui fait rêver tous les professionnels ! Durant le mois de Mai, les salariés sont ravis quand les semaines sont écourtées par l'apparition de journées nationales, qui leur permettent de prendre un repos souvent bien mérité.Samuel a interrogé Adrien Vicard, Head of Sales chez Welcometothejungle, qui a accompagné les salariés de l'entreprise pour arriver à la fameuse semaine de 4 jours."J'ai accepté très positivement, avec une certaine fierté [d'avoir une semaine de 4 jours] chez Welcome To The Jungle. J'ai l'impression de faire partie d'une nouvelle génération. J'ai mis un an environ à trouver mon organisation sur cette journée supplémentaire. Aujourd'hui, c'est une balance idéale qui dénote d'une notion de confiance que l'on peut avoir entre l'employeur et l'employé. Que ce soit au niveau des résultats financiers ou au niveau des résultats qualitatifs, globalement tout a augmenté de manière plutôt considérable. Pour rebondir sur l'organisation, on a aidé ceux pour qui il y avait un besoin plus particulier sur cette nouvelle façon de travailler. On a adopté une vision plus scientifique du travail, pour essayer d'augmenter le temps de travail sur des actions qui ont plus de potentiels et de gommer celle avec moins d'impact."Le temps de travail a déjà diminué de 17 % depuis les années 1975. La prise d'une journée de repos peut être fixe. Chez Welcome To The Jungle, il s'agit du mercredi ou du vendredi, mais d'autres entreprises proposent d'aller jusqu'à choisir sa journée supplémentaire. Ce qui est important, c'est qu'il y a une communication qui fonctionne de manière asynchrone. Il faut que la majorité des tâches puisse être effectuée en autonomie et que seulement quelques-unes nécessitent de travailler lors d'échanges collectifs. Exit donc les réunions où l'on fait uniquement acte de présence, ici on se concentre sur l'essentiel pour le faire bien.On travaille alors en fonction des objectifs et non du temps de travail, pour supprimer ce présentéisme qui pollue la qualité du travail au quotidien. Chez Microsoft au Japon, ils ont testé le travail sur 4 journées, ce qui a conduit à une augmentation de la productivité de plus de 40%. Avec une journée de mois, 20% des réunions devraient être éliminées, mais on se rend compte que ce chiffre est encore plus grand dans la réalité. Pourquoi ? Car on donne du sens aux réunions restantes et l'on se concentre alors sur l'essentiel. Il y a une vraie préparation en amont avec un travail qui la rend utile.Pour finir, il y a une vraie relation de confiance à adopter. On compte sur le salarié pour être efficace sur le temps de travail sans devoir lui mettre la pression à cause de cette journée en moins dans la semaine. Que fait-on avec une journée en plus dans la semaine ?Adrien Vicard : "Chez Welcome, vous faites ce que vous voulez. Que ce soit pour une passion, une vie associative ou pour passer du temps avec sa famille. De mon côté, je divise ma journée en 2 : je prend la matinée pour travailler sur des dossiers de fonds plus légers, qui vont me permettre d'avoir beaucoup plus d'agilité sur le reste de la semaine et de finir à l'heure sur mes quatre autres journées. L'après-midi sera plutôt consacré à une séance de sport ou a passer du temps en famille avec mes filles, pour passer du temps de qualité avec eux." Au prochain Café Freelance, apprenez à chouchouter vos clients !La gestion du temps quand on est freelance est un vaste sujet. Si vous souhaitez en apprendre plus, nous vous conseillons à nouveau de découvrir les différents supports proposés par nos incroyables invités du Café Freelance : Les livres et le podcast de Diane Ballonad Rolland ainsi que le podcast et le blog de Marielle Cuirassier.Le prochain Café Freelance aura lieu le vendredi 22 Octobre ! La thématique ? Comment chouchouter ses clients et obtenir une relation heureuse avec eux ? Vous pouvez déjà bloquer votre date dans l'agenda, les inscriptions arrivent bientôt 😉. On se retrouve sur les réseaux ?Rejoignez la communauté des Cafés Freelance sur les réseaux pour recevoir toutes les informations en avance : le thème, les invités, les lives, et bien plus encore !LinkedIn : https://bit.ly/3we5Jq8Instagram : @cafefreelance_[Nomdevotreville] et sur Café FreelanceFacebook : Café Freelance by Coworkees [Nomdevotreville] et sur Café Freelance---Besoin d'être accompagné dans votre quotidien de freelance ? Les Cafés Freelance sont là pour vous aider ! Nos Tipsworkees vous apportent les clés pour réussir votre vie d'indépendant en toute sérénité ! C'est disponible sur notre playlist Youtube : https://bit.ly/3h1Qsn6L'équipe Café Freelance

Caroline Caroline D.

Retrouvez-nous au salon LEC le 21 et 22 septembre

Publié le 20 septembre 2021

Retrouvez-nous au salon LEC le 21 et 22 septembreQuoi de mieux en cette rentrée 2021, que de venir à votre rencontre lors d'un événement physique ?Après l'édition digitale du salon LEC, nous sommes heureux de vous retrouver lors de son édition physique le 21 et 22 septembre ! Nous pourrons à nouveau vous rencontrer en personne et échanger sur tous vos projets digitaux.Pour venir échanger avec nous, c'est simple, nous vous donnons rendez-vous au stand E25 !Le LEC c'est quoi ?L'Événement Connecté (le LEC) est l'événement à ne pas manquer pour les experts du digital, de la relation client et de l'IT ! Durant ces deux jours, vous pourrez rencontrer de nombreux et importants acteurs de ces secteurs.Nous vous encourageons à vous balader dans la zone d'exposition ou vous pourrez échanger et organiser vos rendez-vous d'affaires.De nombreuses conférences et tables rondes vous attendent dans le but de vous partager les dernières innovations et les meilleures pratiques du monde du digital !Les conférences que l'on a envie de voir !Ne manquez pas la trentaine de conférences et tables rondes prévues pendant ces deux jours ! Voici notre sélection :L'Intelligence Artificielle : fin des fantasmes et début de l'industralisation ? 21/09/2021, de 9h15 à 10h15Le marketing digital a-t-il encore un avenir ? 10 règles d'or pour réinventer la relation client. 21/09/2021, de 10h30 à 11h15Search & Social Ads en 2021 : Les 4 grandes tendances à suivre pour être performant 22/09/2021, de 13h30 à 14h15Activation des données et Marketing Automation pour une expérience client personnalisée et responsable 22/09/2021, de 14h45 à 15h30Pour venir nous rencontrer et participer à l'événement à ne pas manquer, vous pouvez vous inscrire ici .NB : Veillez bien à vérifier les règles en vigueur afin d'accéder au salon (test PCR, pass sanitaire...)Nous avons hâte de vous retrouver ! À bientôt !L'équipe Coworkees.

Caroline Caroline D.

Le coin du freelance : bien attaquer la rentrée !

Publié le 15 septembre 2021

Le coin du freelance : bien attaquer la rentrée !C'est la rentrée !! Après les vacances, le retour à la réalité peut être difficile. Alors pour se remettre dans le bain, quoi de mieux qu'un article spécialement dédié à toutes les ressources qui pourront vous aider à bien redémarrer votre activité de freelance ! Que ce soit des podcasts, des événements et même des livres, nous vous listons, chaque mois, tous les outils pour motiver et inspirer votre âme d'indépendant !1. Les podcasts :Histoire de succès Ce podcast est parfait pour s'inspirer du parcours et des expériences de personnes avec des projets remarquables.Les épisodes qui nous ont inspirés :→ Alizé Lim : la vie d'une joueuse de tennis pro n'est pas celle que vous croyez→ Insta, Rémi Choré, ses projets : on fait le bilan avec Jérôme Niel.Et si on avançait Vous avez du mal à vous organiser et à gérer votre temps ? Alors ce podcast est fait pour vous. Marielle Cuirassier vous donne tous ses tips pour bien optimiser votre temps et aller jusqu'au bout de vos projets.Les épisodes qui nous ont inspirés :→ Comment reconquérir sa concentration ?→ 5 façons de stagner et perdre son temps ? 2. L'événement à ne pas manquerCafé Freelance : Freelance, maitrise ton tempsToujours dans la thématique de la gestion du temps, nous vous proposons un événement dédié à cette thématique. Nos invités, Laetitia Vitaud, Samuel Durand, Marielle Cuirassier et Diane Ballonad Rolland vous partagent leurs meilleurs conseils pour devenir le maitre de votre temps ! Inscrivez-vous ici ! 3. Votre lecture du mois Slow working Vous vous demandez comment travailler moins, mais mieux ? C'est le sujet qu'aborde Diane Ballonad Rolland dans son livre "Slow Working". Grâce à ses 10 séances d'autocoaching, trouver votre équilibre et repensez votre rapport au temps !Le livre est disponible en librairie et également accessible en format numérique.Nous espérons vous avoir apporter toutes les ressources qui pourront rebooster votre début d'année afin de propulser votre activité vers des sommets ! Si vous avez des ressources à nous conseiller, ou que vous êtes le créateur d'un podcast, d'un événement ou même l'auteur d'un livre, n'hésitez pas à partager vos informations.À bientôt,L'équipe Coworkees

Adrien Adrien S.

Freelance : maîtrise ton temps ! - Grand retour des Cafés Freelance ✨

Publié le 02 septembre 2021

Vous attendiez leur retour avec impatience, les Cafés Freelance Digitaux effectuent leur rentrée 2021 ! 🎉Le rendez-vous est donné, on se retrouve le jeudi 23 septembre pour parler d'un sujet en rapport avec le retour des vacances : Freelance : maîtrise ton temps ! ⌛L'événement se déroule toujours sur la plateforme Hopin. Vous pouvez déjà réserver votre place, elles sont gratuites mais limitées 👉 https://bit.ly/3kFdgJAApprenez comment gérer votre précieux temps de freelance lorsque vous travaillez ! Organisation, To-do list, inspirations, découvrez les conseils de nos spécialistes du sujet pour gérer votre temps... et ne plus en perdre !Nouveaux décors, nouveaux invités, l'événement s'est refait une beauté cet été. On vous accueille en direct depuis notre tout nouveau plateau télé parisien. Rassurez-vous, vous qui nous écoutez chaque mois avec votre café de l'autre côté de l'écran, le concept reste inchangé : même plateforme de diffusion (Hopin), une édition améliorée, un chat toujours plus interactif, et plus encore ! Avec notre équipe qui s'agrandit, nous serons toujours présents pour répondre à toutes vos questions en direct. Qu'est-ce qui vous attend dans ce nouveau format ? Le retour de notre table ronde d'experts 🎙️ !Pour cette édition, on retrouve bien entendu l'inspirant édito de Laëtitia Vitaud, experte du Future of Work ! Elle nous parlera d'un sujet qui lui tient à coeur : pourquoi on sous-estime systématiquement le temps nécessaire pour réaliser un projet ? Laëtitia va également animer la table ronde, moment phare de l'événement !Vous voulez des conseils concrets à appliquer pour avancer dans votre activité de freelance ?Notre table ronde d'experts est LE moyen d'avoir les meilleures astuces pour améliorer votre quotidien d'indépendant 💎 .Pour cette édition, nous avons l'honneur de recevoir deux prestigieuses invitées !💡 Diane Ballonad Rolland est experte en gestion du temps et de l'équilibre entre vie privée et professionnelle. C'est la fondatrice et dirigeante du cabinet "Temps & Equilibre". Elle est l’auteure de 7 livres sur l’organisation, dont "Slow working, 10 séances d’autocoaching pour travailler moins mais mieux" (2020, Vuibert) ou encore "J’arrête de procrastiner" (2016, Eyrolles). Une véritable spécialiste pour vous apprendre à gérer votre temps de freelance !💡 Nous recevons également la pétillante Marielle Cuirassier, consultante et formatrice en organisation et productivité. À travers son podcast "Et si on avançait ?" et ses programmes en ligne, elle aide les entrepreneurs et les porteurs de projets à gagner en clarté et en efficacité pour avancer sur leurs projets et atteindre leurs objectifs sereinement. Elle a fait de l'optimisation du temps son fer de lance et excelle dans l'art de travailler avec efficacité ! Une vraie bulle d'air pour vos gestions de projets ! NOUVEAUTÉ : La rubrique de Sam' 🚀Profitez désormais de la rubrique sur l'actu' du freelancing, écrite et animée par Samuel Durand, réalisateur du documentaire "Work In Progress" et expert des transformations du monde du travail ! Nouveau membre de l'équipe des Cafés Freelance, Samuel nous rejoint pour apporter son oeil avisé et vous aider à définir le quotidien de freelance dont vous révez !Le premier thème qu'il veut aborder : "réussir des semaines de 4 jours de travail ? facile ! ". Entre son expérience personnelle, les conseils inspirants qu'il a reçu de nombreux entrepreneurs et son expertise du future of work, il saura vous apprendre comment rentabiliser votre temps de travail ! Les Cafés Freelance Digitaux, un excellent moyen de réseauter et de se rencontrer 🤝 ! Par le biais des Chatworkees, rencontrez d'autres freelances de votre région et échangez vos cartes de visite. Un excellent moyen d'augmenter votre réseau professionnel et de vous entraîner à la prise de parole dans un cadre bienveillant et très instructif. Ces échanges en One-to-One durent entre 3 et 10 minutes, pour une session totale de 30 minutes ! Peut-être que votre partenaire de projet se trouve derrière l'autre caméra ? En tout cas, une chose est sûre, vous ne perdrez pas votre temps avec ces moments d'échanges 😉Alors, ce programme vous plait ? On attend plus que vous pour faire de cet événement une grande réussite ! Rendez-vous le jeudi 23 septembre, vous pouvez réserver votre place juste ici 👉 https://bit.ly/3kFdgJA ! C'est le moment de bloquer ce temps dans votre agenda, on vous promet que vous allez en gagner !À bientôt pour de nouvelles informations sur l'événement,Stay Tuned !L'équipe Coworkees by Freelance.com

Adrien Adrien S.

Nomadisme : quand freelance rime avec liberté !

Publié le 29 juin 2021

Métro, boulot, dodo, très peu pour vous ? On vous comprend !Quand on est freelance, on a la chance de pouvoir se créer un quotidien de travail qui nous ressemble. Flexibilité des horaires, du temps privé/professionnel... mais également de notre lieu de travail ! Ça tombe bien, aujourd'hui nous allons parler de digital nomadisme 🚎 !Qu'est ce que c'est ?Il existe différentes formes de nomadisme. Il n'y a pas de définition officielle et chacun peut l’interpréter à sa manière. Pour nous approcher de ce concept, nous pouvons dire qu'il s'agit de personnes qui décident d'exercer leur activité dans un lieu de travail qui n'est pas fixe, qui peut évoluer, être périodique, et à différentes échelles (changer de lieu de sa ville, au national, à l'étranger,...).Nous avons demandé à nos experts des transformations du Future Of Work ce qu'ils pensaient de cette nouvelle tendance. Vous trouverez en haut de cet article la vidéo du Café Freelance dédié au sujet, qui s'est déroulé le jeudi 24 juin. Si vous préférez le format audio, le replay est également disponible sur Spotify, Google Podcast et Apple Podcast 🎧 ! Merci à tous les participants qui ont permis d'enrichir le débat grâce au Chat ! Cet article vous propose d'approfondir la réflexion sur le concept de digital nomade. Découvrez l'édito de Laëtitia Vitaud sur les différentes formes de Nomadisme, ainsi que les conseils de nos invités exceptionnels sur les enjeux du nomadisme : Samuel Durand et Margaux Roux. Samuel Durand a voyagé à travers plus de 10 pays pour y découvrir les méthodes de fonctionnement du travail qui s'y exerçent ! De retour avec un documentaire sur le sujet, "Work in Progress", il cherche à rapporter ces nouvelles manières de considérer le travail et ces méthodologies en France. Profitez de sa vision éclairée sur le Future Of Work pour en apprendre plus sur le digital nomadisme et les possibilités qu'offre ce mode de vie ! Margaux Roux est adepte de la Nomad Life depuis + de 5 ans, profitez de ses nombreux conseils pour apprendre comment gérer le quotidien de digital nomade freelance ! C'est une indépendante aux multiples casquettes : Chargée de communication pour la start-up engagée Chacun Son Café, Fondatrice du collectif de freelance Le Hub Nomade et Coach pour les appétants digital nomads. Ayant refusé le statu quo du "métro-boulot-dodo", elle se définit comme une exploratrice des « futurs souhaitables ».Le digital nomadisme a beaucoup évolué, mais aujourd'hui concrètement, qu'est ce que c'est ? Nous avons posé la question à Laëtitia Vitaud ! La vision moderne du digital nomadisme 🚀, par Laëtitia VitaudLe concept de “digital nomade” est très récent, il est apparu il y a une dizaine d'années comme une révolution. Il qualifiait alors ces travailleurs souvent freelances, libres de travailler où ils voulaient, de préférence dans un endroit paradisiaque. Ce mode de vie, très éloigné de la conception classique du travail en France, a fait rêver toute une génération d’actifs. De prime abord, il semblait réservé à une petite partie de travailleurs dans l’économie numérique, indépendants, privilégiés, célibataires, jeunes et sans attaches. Mais aujourd'hui, cette conception s'est largement transformée.Le digital nomadisme a maintenant mille visages, il s’est largement démocratisé ! Il n'y a plus besoin d'avoir des compétences spécifiques, d'aller à l'autre bout du monde ou encore de ne pas avoir de vie de famille pour être considéré comme nomade.D'ailleurs, la pandémie liée au Covid-19 en est bien la preuve : les quelques 30 à 40% d’actifs susceptibles de télétravailler ont profité des confinements pour prouver qu’il n ’était pas forcément nécessaire qu’ils se rendent au bureau tous les jours.Des centaines de milliers de foyers ont profité de la période pour installer un meilleur espace de travail à domicile. Beaucoup ont déménagé en pariant sur plus de flexibilité au travail. Quant aux freelances déjà nomades, ils ont expérimenté des formes de nomadisme différentes : plutôt le Portugal que Bali, et plutôt quelques mois sur place que quelques semaines. Le slow remplace le fast, le “local” fait concurrence à l’exotique. Ce qui compte : la liberté d’organiser son travail où et quand on veut.Laëtitia ne s'est jamais totalement identifiée au mouvement des digital nomades, malgré sa grande passion pour la liberté de travailler où et quand elle veut. Il y a plusieurs raisons : le nomadisme à l'étranger peut correspondre à emmener sa propre culture dans un autre pays, être "touriste" plutôt que voyageur et consommer des lieux exotiques au mépris des cultures locales et de l’environnement. La communauté de freelances nomades est très solidaire, mais il faut faire attention à ne pas s'enfermer dans un groupe assez fermé (il ne faut pas généraliser évidemment et les tendances évoluent rapidement). L’autre raison, c’est que relier nomadisme et vie de famille peut s'avérer complexe. Avec un conjoint et des enfants, le challenge semble d'autant plus important et la décision prend forcément une dimension familiale.Il ne faut pas confondre l’immigration et l’expatriation. Un expatrié va rester dans sa bulle, alors qu'un immigré va planter des racines localement, se frotter à l’altérité d’une autre culture et souvent d’une autre langue. La vision de l'immigration conduit à un modèle de vie que l'on appelle le Digital Settling, dont nous allons parler plus longuement à la suite de cet article.Attention toutefois, les digital nomades sont difficiles à rentrer dans une case, il y a autant de définitions de ce termes que de personnes qui se revendiquent comme nomades. Des nomades en famille, il y en a. Des nomades responsables et curieux des autres cultures aussi ! Entre immigrés et expatriés, il y en a pour tous les styles. Le digital nomadisme aujourd’hui, c’est surtout la revendication de la liberté au travail et un état d’esprit.Partons à la découverte de l'une de ces digitales nomades. Depuis plus de 5 ans, Margaux Roux a décidé de vivre entre Bali et Paris et de s'affranchir des conditions de travail "classiques". Découvrons son parcours et sa vision du nomadisme.Le déclic de devenir digital nomad 🚐, avec Margaux RouxComme beaucoup de freelances, Margaux s'est rapidement sentie incapable de rentrer dans le moule du salariat. Ayant commencé son expérience professionnelle “classique” dans des grands groupes, le manque d'épanouissement et les contraintes salariales l'ont fortement découragés.Après une rupture conventionnelle, Margaux décide de faire un tour du monde de 8 mois, la concrétisation d'un des rêves de sa vie ! Parmi ces destinations, l'une d'elles retient son attention : Bali ! Ce qui la décide à devenir nomade : la liberté pour organiser son quotidien, et éviter à tout prix la "vie de bureau". En juin 2019, elle décide de créer le collectif Hub nomade, qui regroupe aujourd'hui plus de 60 nomades français à travers le monde. Son objectif : permettre aux nomades qui partagent les mêmes valeurs de se rencontrer, d'échanger, de travailler ensemble ! Les résultats, ce sont la création d'espaces de coliving, des échanges de conseils, de la transmission de clients, et plus encore.Pour garder une trace de son parcours dans le monde du salariat, qui fait partie de la professionnelle qu'elle est devenue, Margaux a décidé de documenter sa transition professionnelle.“Jamais de la vie je ne me résignerai comme le font tant de gens au travail”.Elle a ainsi pu développer une offre de coaching, pour inspirer les autres à se lancer dans l'aventure du digital nomadisme ! Retrouvez d'ailleurs ses réflexions et son travail sur : https://margauxroux.fr/ La "différence" entre nomades et settlersLe digital nomadisme se transforme énormément depuis 10 ans. Nous avons tous en tête l'image cliché du digital nomade au bord de la plage sous les cocotiers, mais on oublie souvent le freelance nomade qui voyage à l'intérieur même de son pays. Il ne faut pas oublier tous les formats hybrides, car chacun s'approprie sa propre version du nomadisme.Nous pouvons faire la distinction entre deux modes de voyage : le fast-travelling et le slow-travelling. Le premier change plus régulièrement de destinations et vit son quotidien en mode "voyageur" (pas forcément de logement fixe, son bureau peut être différent chaque jour...). Le slow traveller, au contraire, va prendre le temps d'intégrer la culture du lieu qu'il investi. Il pose ses valises dans un endroit fixe et peut rester jusqu'à plusieurs années, car il a besoin d'un environnement plus stable et d'un lieu de travail régulier. Cela ne l'empêche pas d'être mobile et de passer la moitié de sa vie ailleurs !Margaux est à la fois digitale nomade et digitale settler, elle a voyagé ces 6 derniers mois dans 3 pays différents. Il s'agit d'une question d'envie, de besoins et d'opportunités à saisir. Une remise en question à cause de la pandémie 🤔 ?On ne va pas se le cacher, le monde n’est plus le terrain de jeu qu’il était pour les nomades depuis que la pandémie est intervenue dans nos vies. Certains nomades qui avaient décidé des plans de voyage ont dû revoir leurs itinéraires en fonction des restrictions de déplacement qui se sont opérées. Il y a eu des reports, des annulations, voire des retours à une sédentarisation forcée. Revenir de digital nomade à digital settler s'est en effet imposé pour de nombreux voyageurs, qui ont posé leur bagage dans un lieu fixe, le temps de laisser passer la crise sanitaire. Les destinations se sont également transformées. On observe que les nomades vont voyager moins loin depuis la France ou la Suisse, rester en Europe plutôt que de s'expatrier à l'autre bout de la planète.D'un autre côté, de nombreux professionnels (non-nomades) ont profité du confinement pour aller vivre ailleurs, le temps de la pandémie. Cela a déclenché chez eux une envie de voyager et de changer en profondeur leur manière de travailler. Les entreprises ont pris l'habitude de travailler en remote et utilisent plus facilement les outils de visioconférence pour échanger sur des projets. C'est une aubaine pour les freelances et les salariés qui peuvent travailler depuis n'importe où... pour peu qu'il y ait une bonne connexion internet ! Organiser efficacement son travail avec ses clientsPour pouvoir être digital nomade, il faut avant tout une bonne organisation et avoir une certaine rigueur. En amont, il est nécessaire de se mettre d'accord sur les méthodes de travail avec son employeur. C'est pourquoi, dans la majorité des cas, si l'on a un client en tant que freelance, on va le prévenir que l'on est nomade.Il vaut mieux ne pas se précipiter car le nomadisme apporte un important brouillage des repères. Il demande un temps d'adaptation. Il faut également distinguer voyage "touristique" et le voyage-travail. Le rapport au temps n'est pas le même, et l'organisation est très différente. Il faut être sûr de trouver une connexion internet stable pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions. La préconisation de Margaux, c'est de devenir nomade petit à petit, pour apprendre à apprivoiser ce quotidien de vie assez particulier et éviter de s'engager directement à 100% dans la démarche.Le digital nomadisme possède donc un certain nombre de contraintes qu'il ne faut pas négliger. Dans ce cas, le modèle du digital settling est il plus souple ? Nous avons posé la question à Samuel Durand. Liberté et mode de vie 🔥, avec Samuel DurandSamuel Durand nous fait part de son expérience personnelle sur son mode de vie. Il ne se considère pas comme un digital nomade mais plutôt comme un digital settler "flexible". Sa vie oscille entre workation (travailler et voyager en même temps) en ce moment au Portugal, sa vie à Lyon et son travail à Paris, sans compter les voyages pour réaliser ses documentaires partout en Europe. Ce mode de vie endiablé est contrebalancé par un besoin d'avoir des racines, un lieu de travail pour le deep work bien défini, avec des repères. Chaque année, il voyage plusieurs mois tout en conservant sa résidence principale en France.Pour réussir ce pari de travailler partout à la fois, le rythme qu'il applique est d'être hyperactif quelques jours dans les différents lieux où il travaille, et se concentrer sur le deep work chez lui le reste du temps. Il adopte un rythme de nomade tout en conservant un lieu de vie régulier.Ce mode de vie est plus facile à adopter pour la vie de nombreux freelances. Il permet d'avoir les avantages de voyager, de découvrir de nouveaux lieux en conservant la sécurité et le confort d'un cocon plus personnel. Le nomadisme, entre image perçue et réalitéDans son documentaire Work in Progress, Samuel a eu l'opportunité d'interviewer Lauren, salariée digitale nomade depuis plusieurs années. Très investie sur Instagram, son nomadisme est devenu sa marque de fabrique. Très suivie sur les réseaux sociaux, c'est une personne qui a besoin de voyager en permanence pour se sentir libre et elle-même.Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que les nomades comme Lauren sont une toute petite minorité parmi les digital nomades. Le quotidien de vie a l'air incroyable et enviable, mais en réalité, il nécessite de tenir un rythme démesuré et très difficile à tenir sur du long terme. En plus, il faut une certaine base financière pour payer les voyages, ce que Lauren peut se permettre car elle est salariée d'une boîte américaine et a une grande sécurité financière. Lauren est une influenceuse, une bloggueuse, elle fait partie des digital nomades très médiatisés. Tous les digitals nomads ne sont pas dans cette catégorie, ils peuvent être une source d'inspiration importante mais c'est une catégorie de voyageurs à part entière.Dans Work In Progress, Lauren décrit son quotidien et tous ses avantages. Mais en off, Samuel a également eu l'occasion de parler avec elle des inconvénients de ce type de vie.Il y a 3 limites qui peuvent se confronter à la vie de digital nomade.Tout d'abord, on peut ressentir une grande solitude qui découle du manque d'attache. La vie est faite de rencontres et de moments mais il devient plus difficile de concrétiser des projets, des amitiés.Ensuite, chaque changement de lieu demande un temps d'adaptation. Qu'il s'agisse de comprendre les coutumes locales, la langue, le comportement de la société et le travail, il faut du temps pour assimiler toutes les différences avec notre culture personnelle. C'est d'ailleurs ce qui fait la différence entre nomades et settlers, et cette notion d'immigration VS expatriation dont parle Laëtitia dans l'édito de cet article.Pour finir, le voyage est souvent considéré comme un moment hors du temps, une respiration et une découverte. A force d'être en voyage en permanence, la lassitude peut s'emparer des nomades. Dans ce cas, difficile de conserver son émerveillement des premiers voyages. Il y a même un phénomène d'accoutumance : on perd le goût de l'exotique et il faut aller toujours plus loin dans l'extraordinaire pour rester positif.C'est là que le Future Of Work a un véritable rôle à jouer. Il permet de trouver des approches plus hybrides du nomadisme. On peut par exemple ralentir le rythme de son voyage, ou le faire varier. Être en voyage plusieurs mois de l'année puis se fixer sur un lieu quelques temps avant de repartir. Cela permet de garder un oeil émerveillé sur le voyage mais aussi de profiter des joies de la routine. Les métiers saisonniers, précurseurs du digital nomadisme ? Il existe différents secteurs qui expérimentent déjà à leur manière le nomadisme et la saisonnalité d'un métier. On peut prendre l'exemple du tourisme, des activités en montagne ou à la plage, etc.Les personnes qui travaillent dans ces conditions ont souvent un rythme variable entre travail en mi saison, temps de repos et de voyage. C'est un rythme de slasheur, forme de travail que nous avons vu récemment lors d'un précédent Café Freelance !Certains métiers s'enrichissent aussi par le biais de nomadisme. Samuel a l'exemple d'une cheffe cuisinière qui voyage beaucoup et qui enrichit sa palette de recettes et de techniques lors de chacun de ses voyages.Il y a beaucoup de professionnels qui ont plusieurs passions, le fait d'être nomade permet de travailler dans plusieurs contextes différents la même année, ce qui les épanouit et est très enrichissant pour eux. Le nomadisme est une force dans sa carrière professionnelle !Les points clés à retenir 💡Il y a une différence entre settlers et nomade, mais aujourd'hui tous ces concepts peuvent se confondre et surtout on peut passer de l'un à l'autre si l'on met en place la bonne organisation.Ce qui caractérise le nomadisme est une hybridation de toutes ces formesDes métiers sédentaires se sont nomadisésIl faut garder en tête que vivre en tant que nomade L'expérience de la Vanlife : vivre le nomadisme dans son camion aménagéLorsque l'on est digital nomade, on peut vivre au quotidien dans des lieux trés différents. Dans des espaces de coliving, des auberges de jeunesses, des hotels, chez nos connaissances, etc. Léa et Thomas ont décidé de vivre l'expérience à travers la Vanlife, en aménageant un camion pour avoir une "maison mobile" et se déplacer comme ils le veulent. À travers notre célèbre #Pitchworkees, Léa a eu le challenge de présenter en 5 minutes son quotidien de freelance de la vanlife ! Pour en apprendre plus, nous avons réalisé un article dédié à sa présentation.Découvrez-le sans tarder pour en apprendre plus sur ce mode de vie alternatif, ses forces mais aussi ses limites 👉 https://www.coworkees.com/blog/19075/ Que pensez vous du nomadisme ? C'est la question que l'on vous a posée à l'occasion de notre Café Freelance ! Voici les données clés à retenir :72% des personnes interrogées considèrent que l'on est déjà nomade à partir du moment où l'on change régulièrement de villes au sein du même pays. Parmi eux, 20% disent même que l'on est nomade quand on change régulièrement de lieux au sein de la même ville !64% profiteraient du statut de freelance nomade pour faire la promotion de leur activité auprès de leurs clients. Être nomade peut donc vous permettre de communiquer sur vos valeurs et votre marque personnelle pour toucher vos clients !81,5% d'entre vous choisiraient de devenir digital nomade s'il en avait l'opportunité. Alors n'hésitez plus et lancez-vous ! Réponses aux questions du tchat❓ Les workations, c'est top ! Mais comment faire niveau logement, quand on a déjà un logement en France ?✅ Laëtitia Vitaud : Soit c'est un coût en plus (un peu comme des vacances), soit quand on est dans une communauté de nomades, il y a plein d'options (échange de logements), soit on propose en Airbnb son logement pendant que l'on part.✅ Samuel Durand : Pour ma part, quand je pars seulement une semaine, mon logement reste vide et c'est un coût en plus, si c'est plus longtemps (comme cet été, deux mois) je sous-loue. Sinon comme l'a dit Laëtitia, je fais des échange de logements, airbnb, office riders ❓ Selon vous, peut-on négocier un 100% télétravail avec son employeur dans le cadre d'un salariat alors qu'en France les entreprises sont plus rigides (par rapport aux Etats unis par exemple) ?✅ Laëtitia Vitaud : Le télétravail à 100% commence à se banaliser même en France ! Certains employeurs américains ne sont pas aussi souples et flexibles qu'on l'imagine. Mais au fil des mois à venir, les employeurs vont se résoudre à accepter des demandes qu'ils n'auraient pas imaginé accepter il y a quelques années... car beaucoup de gens démissionnent et démissionneront (parmi ceux qui ont des alternatives professionnelles, notamment se mettre à son compte).✅ Samuel Durand : Je ne suis pas sûr que le rythme à 100% télétravail convienne à tout le monde, il faut le tester quelque temps déjà pour s'en assurer. Mais si c'est validé de ce côté là il n'y a aucune raison pour que l'employeur soit un frein à cette décision. On peut tout à fait négocier un 100% télétravail, même en France, tout dépend de son entreprise. Si elle refuse, il en existe des milliers d'autres qui seront ravies de compter sur vos services et sauront proposer un environnement flexible.--- Le freelancing permet aux indépendants de travailler avec plus de flexibilité. Le nomadisme s'adapte particulièrement bien à ce statut, il vous permet de voyager tout en travaillant. Pour peu que vous soyez organisé et adaptable, il est tout à fait possible de devenir Digital Nomade !On se retrouve le 26 Septembre pour notre prochaine édition. Tout ce que l'on peut vous dire, c'est que l'on vous prépare une très grosse surprise pour la rentrée ! Cela devrait vous plaire, une idée de ce que cela pourrait être ? Dites-le nous dans les commentaires 💬 On se retrouve sur les réseaux ?Rejoignez la communauté des Cafés Freelance sur les réseaux pour recevoir toutes les informations en avance : le thème, les invités, les lives, et bien plus encore !Instagram : @cafefreelance_[Nomdevotreville] et sur CoworkeesFacebook : Café Freelance by Coworkees [Nomdevotreville] et sur CoworkeesLinkedin : https://bit.ly/3we5Jq8---Besoin d'être accompagné dans votre quotidien de freelance ? Coworkees est là pour vous aider ! Nos Tipsworkees vous apportent les clés pour réussir votre vie d'indépendant en toute sérénité ! C'est disponible sur notre playlist Youtube : https://bit.ly/3h1Qsn6L'équipe Coworkees

Adrien Adrien S.

Adopter la Vanlife quand on est freelance nomade 🚐 #Pitchworkees

Publié le 29 juin 2021

Quand on est digital nomade, notre organisation au quotidien peut prendre différentes formes. Il faut se poser les bonnes questions pour organiser au mieux son quotidien. Comment voyager à moindres frais ? Quel logement prendre ? Comment garder un certain confort de vie au quotidien ?Une des réponses possible, c'est de décider  d'expérimenter la Van life 🚐 ! De quoi s'agit il ? C'est une manière de travailler et de voyager en même temps, en prenant la route à bord d'un fourgon aménagé ou d'un van.C'est le choix qu'a fait Léa Boursin, accompagnée de son conjoint Thomas. Lançant son activité de Freelance en même temps que le road trip de digital nomade, Léa va dans ce #Pitchworkees nous raconter son lancement dans la Van Life, les conditions pour travailler, la différence entre projections et réalité... et bien plus encore !Découvrez sa présentation live en haut de cet article ⬆️ et le résumé de ses réflexions dans les lignes qui suivent ⬇️---Un démarrage sur les chapeaux de roue !Troquant la vie de sédentaires parisiens pour adopter la Van life depuis 2 ans avec son compagnon, Léa décide de partir sur les routes d'Europe pour voyager... tout en continuant de travailler ! Pour cela, elle ouvre avec son binôme l'agence Tut-Tûte, spécialisée dans la communication et le marketing.Devenir Freelance en même temps que partir sur les routes est  un double challenge. Rapidement, Léa développe un syndrôme de l'imposteur. Elle a plus de facilités à se vendre avec le nom de son ancienne agence que lorsqu'elle se "vend" directement elle-même.Pour se faire connaître, l'agence propose gratuitement ses services à des partenaires et marques appréciés par le duo, le temps de se constituer un porte-folio de qualité 💎. Trouver son organisation au quotidien 📅Pour réussir à travailler correctement, il a fallu agencer au mieux l'espace personnel de chacun. Même (et surtout) dans un espace de 6m², il faut trouver son "bureau" pour ne pas être l'un sur l'autre.Il est également nécessaire de trouver un rythme de travail, qui laisse de la place au travail, mais aussi au voyage. La planification des journées et semaines est obligatoire : travailler le matin et voyager l'après-midi pour réussir à jongler entre les deux. Malgré cela, difficile de déconnecter quand un client appelle Léa en pleine randonnée. Elle ne peut s'empêcher de répondre pour l'instant (priorité aux clients), mais travaille sur ce point pour bien différencier les deux moments de la journée.Bien sûr, rien ne s'est mis en place du jour au lendemain. Il faut apprendre à organiser et réadapter le quotidien en permanence jusqu'à trouver le bon équilibre. Les valeurs positives du nomadisme 🌱En voyageant, on se rend bien compte des impacts environnementaux que l'on peut avoir. La nature devient aussi notre maison, on va donc chercher à être éco-responsable pour la protéger. C'est ce que l'agence veut communiquer comme valeur. Être engagés, responsable, nomade, et le tout avec le sourire !Les clients qui se retrouvent dans ces valeurs sont rapidement arrivés. Mettant à profit la passion economy (on parle de ce concept dans un de nos anciens Café Freelance), il n'y a finalement pas eu besoin de faire du démarchage pour trouver de nouveaux clients, car ces valeurs communiquent déjà pour l'agence. Aujourd'hui, les clients de l'agence sont soit de nouveaux arrivants, qui se retrouvent dans les valeurs communes, soit les anciens clients de Léa lorsqu'elle travaillait sur Paris. Cela permet d'avoir des projets venants de domains très variés.Avec la pandémie, les entreprises se sont rendues compte qu'elles pouvaient travailler plus facilement à distance. Cela a été un moteur au développement de l'activité de l'agence, plutôt qu'un frein ! Et maintenant ?Aujourd'hui, Léa et son compagnon ont décidé de continuer de voyager mais aussi de se sédentariser une partie de l'année. C'est pour cela qu'ils ont concrétisé un de leur rêve qui est d'ouvrir un camping 🏕️ pour accueillir les autres freelances nomades de France. Le rythme ? 7 mois sur le camping, 5 mois en tant que digital nomades sur les routes ! Cet équilibre permet de conserver la magie du voyage tout en prenant le temps de se poser dans un endroit fixe une partie de l'annéee Lors de notre Café Freelance, Samuel Durand, expert du future of Work, nous parle d'ailleurs de cette manière de vivre entre nomadisme et sédentarité. S'il fallait donner UNE grosse contrainte pour vivre la Van Life, ça serait laquelle ?Sans aucun doute, il s'agit de la connexion internet ! On a beau entendre qu'il suffit d'un ordinateur et d'une bonne connexion internet pour travailler, cela n'est pas garanti n'importe où en voyage. Il faut parfois accepter de quitter un endroit paradisiaque pour pouvoir travailler dans un lieu avec un meilleur réseau internet. L'accord entre vos valeurs et vos clients vous a permi de bien construire votre activité, est-ce que cela va continuer dans ce sens ou vous allez ouvrir à d'autres clients ?Nous avons la chance que l'agence nous ait permis de rencontrer des personnes avec les mêmes valeurs que nous. Nous avons d'abord travaillé avec des partenaires au sein d'une association que nous avons créé, Road of Smiles, qui sont devenus des clients récurrent. Aujourd'hui, impossible de travailler pour des marques qui demanderaient une communication trop "institutionnelle" ou trop éloignées des valeurs de la marque. Les questions du Tchat à Léa 💬Comment faire pour trouver du travail en arrivant dans un nouveau lieu ?Notre astuce est de faire un dossier complet nous présentant, mettant en avant des anecdotes et qui nous sommes vraiment, le tout avec des photos sympas. En quelque sorte, c'est comme un dossier de presse ou média dans lequel on dit pourquoi nous choisir. Après, on y va au culot ! On se dit que les belles personnes attirent les belles personnes, et bien que nous ayons eu des portes fermées, nous avons toujours eu la chance d'obtenir des opportunités enrichissantes.Essaie t'on principalement de garder des anciens clients et de travailler en full télétravail quand on est digital nomade ?Notre volonté est de fidéliser nos clients lorsqu'ils ont un besoin sur du long terme... Sinon quand il s'agit de projets en "one shot", on aime laisser libre le client en lui donnant le maximum de clés en main pour qu'il soit autonome. Et bien souvent, le fait de le laisser voguer de ses propres ailes fait qu'il revient avec d'autres besoins vu qu'il s'est senti en confiance. Sinon effectivement c'est "full" télétravail pour nous, à part quand nous voyageons en France et que nous en profitons pour voir ou revoir nos clients.---Vous voulez en savoir plus sur la vie de digital nomade ? On a consacré un article entier au sujet, qui reprend le Café Freelance du 24 Juin ! Vous pouvez le consulter 👉 en cliquant ici.Et pour découvrir les précédents #Pitchworkees, rendez-vous sur 👉 notre chaîne YoutubeÀ très vite pour d'autres témoignages de freelances !L'équipe Coworkees.

Adrien Adrien S.

Freelance & Nomadisme, et si c'était possible ?

Publié le 10 juin 2021

Le jeudi 24 juin, le Café Freelance se place sous le signe de la liberté !Autour de la thématique "Nomadisme : quand freelance rime avec liberté", venez participer au dernier événement, avant le break de l'été, sur un sujet qui sent bon l'indépendance ! Et si l'on considérait de nouvelles manières de travailler ?Inscris-toi rapidement à ce super événement 👉 Je serai là le jeudi 24 juin !Nos invités ont du talent !On vous a encore réuni des invités exceptionnels, ils sont passionnés et adeptes du digital nomadisme, ce sont même des pionniers dans le domaine ! Nous avons la chance d'accueillir Samuel Durand et Margaux Roux pour notre table ronde, ainsi que Léa Boursin lors de notre #Pitchworkees ! Et bien entendu, retrouvez l'édito de Laëtitia Vitaud sur les opportunités des méthodes alternatives de travailler, le nomadisme en tête !Samuel Durand a voyagé à travers plus de 10 pays pour y découvrir les méthodes de fonctionnement du travail qui s'y exerçaient ! De retour avec un documentaire sur le sujet, "Work in Progress", il cherche à rapporter ces nouvelles manières de considérer le travail et ces méthodologies en France. Profitez de sa vision éclairée sur le futur of work pour en apprendre plus sur le digital nomadisme et les possibilités qu'offre ce mode de vie !Margaux Roux est adepte de la Nomad Life depuis + de 5 ans, profitez de ses nombreux conseils pour apprendre comment gérer le quotidien de digital nomade freelance ! C'est une indépendante aux multiples casquettes : Chargée de communication pour la start-up engagée Chacun Son Café, Fondatrice du collectif de freelance Le Hub Nomade et Coach pour les appétants digital nomads. Ayant refusé le statu quo du "métro-boulot-dodo", elle se définit comme une exploratrice des « futurs souhaitables ».Un Pitchworkees au coeur du Digital NomadismeLéa Boursin est la cofondatrice de Tut-Tute, agence de communication nomade ! C’est dans ce mouvement en vogue que l’on appelle la « Vanlife » qu’elle évolue depuis deux ans. Selon elle, c’est le lieu idéal pour une vie de bureau sans artifice qui pousse à développer sa créativité et son inspiration. Lors de son #Pitchworkees, apprenez en plus sur son parcours en tant que freelance et nomade. Quels freins a t-elle rencontré ? Comment concilier voyage et travail de manière organisée ? Réponses au Café Freelance !Echangez ensemble lors des ChatworkeesBien sûr, que serait un Café Freelance sans ses moments de rencontres ? Profitez des Chatworkees pour rencontrez jusqu'à 3 freelances de votre région et échanger en One-to-One ! Qui sait, votre partenaire de demain se trouve peut-être parmi eux ?Les inscriptions sont ouvertes, réservez votre place pour cet événement rempli de surprises !👉 Je m'inscris tout de suite pour ne pas rater cette superbe édition !---Pour en savoir plus sur l'événement, rejoignez-nous sur les réseaux sociaux :Instagram : @cafefreelance_[Nomdevotreville] et sur CoworkeesFacebook : Café Freelance by Coworkees [Nomdevotreville] et sur CoworkeesLinkedin : https://bit.ly/3we5Jq8---Serez-vous présent avec nous pour celle belle édition ?L'équipe Coworkees