13 réalisations
Sandy P
Rédacteur web
La rédaction SEO pour les nuls Parce que la rédaction SEO requiert des compétences quelque peu techniques, je vous présente ici les règles de base que vous devez absolument connaître pour augmenter vos chances de  faire aimer vos contenus web à Google !Le SEO, c’est quoi ?Le SEO, plus connu sous le nom de référencement naturel, regroupe un ensemble de critères définis par Google pour répondre aux demandes de ses utilisateurs.En d’autres termes, le SEO permet au moteur de recherche de proposer des sites internet et/ou des articles de blog susceptibles d’apporter une réponse aux internautes qui tapent une requête sur le web.Avoir recours au SEO est ainsi un moyen gratuit de se référencer sur internet et donc d’apporter de la visibilité à votre marque.Mais pour augmenter vos chances d’être choisi par Google (et donc d’apparaître dès les premiers résultats de recherche), il est primordial d’appliquer certaines règles SEO. Et la rédaction web en est l’un des piliers !Les 2 règles d’or de la rédaction SEORègle n°1 : être compris de GoogleLa 1ère règle en matière de rédaction SEO est de bien faire comprendre à Google de quoi vous parlez. En effet, pour que le moteur de recherche propose votre contenu aux internautes, il faut qu’il en ait lui-même déjà bien compris le sens.Pour ce faire, il sera essentiel d’aborder un seul et unique sujet par page, de bien sélectionner vos mots clés et de structurer votre texte de façon claire et cohérente avec :un titre principal qui indique clairement le thème ou la problématique abordés,une introduction courte mais très explicite sur les idées qui vont être développées,des paragraphes qui traitent chaque point les uns après les autres, en respectant un ordre logique,une conclusion qui pourra amener vos visiteurs à consulter d’autres articles sur votre site.Les mots clés, ou leurs synonymes, devront être intégrés aux titres et sous-titres car c’est ce que Google scanne en premier lorsqu’il découvre votre contenu. A l’intérieur des paragraphes, vous pourrez utiliser des expressions ou des mots proches du mot clé principal.Pour bien comprendre l’importance du choix des mots clés et de leur univers sémantique, prenons l’exemple du mot "avocat". Dans la langue française, ce mot revêt 2 définitions : le fruit ou le juriste. Si votre article parle du fruit, il sera alors important d’employer des termes comme "fruit frais", "recette", "vitamines", "valeurs nutritionnelles" etc… qui permettront ainsi au moteur de recherche de comprendre que vous parlez de l’aliment et non de l’homme de loi.Règle n°2 : intéresser vos lecteursLa 2nde règle SEO à appliquer en rédaction web est la qualité du contenu. En effet, Google tient à proposer des réponses pertinentes à ses utilisateurs. Il privilégie donc les contenus qui, selon lui, sont capables d’apporter des informations claires et vraiment utiles aux internautes.Pour déterminer si un contenu est intéressant, le robot analyse le temps de lecture passé sur votre article, les réactions ou le nombre de commentaires laissés. Il prend également en compte le parcours utilisateur sur votre site.Pour augmenter vos chances d'être sélectionné par le moteur de recherche, vous devrez alors :écrire de manière naturelle pour intéresser vos lecteurs et retenir leur attention le plus longtemps possible,aérer la présentation de la page pour ne pas fatiguer la lecture,proposer des liens vers d’autres articles qui peuvent intéresser votre cible,générer du trafic qualifié vers votre site internet en partageant vos articles sur les réseaux sociaux.En conclusion, pour être visible sur internet, la rédaction SEO est un critère important à prendre en compte qu’il conviendra de maîtriser pour obtenir des résultats durables dans le temps. Vous devrez alors savoir jongler entre mots clés et contenu de qualité pour gagner le cœur du moteur de recherche… et de vos lecteurs 😊#redactionweb #seo #referencementnaturel #optimisationSEO
Sandy P
Concepteur - rédacteur
A la rencontre de nos valeurs « Il ne peut y avoir de réelle amitié qu’entre ceux qui ont d’abord foi dans les mêmes valeurs »C’est en partant de cette citation du philosophe Louis Lavelle que je me suis demandé en quoi travailler avec des personnes dont on partage les mêmes valeurs peut être synonyme de relations professionnelles épanouissantes, au même titre qu’une belle amitié ?Eh bien peut-être parce qu’une entente basée sur le partage d’idées et de valeurs communes ne peut qu’aboutir à un résultat où tout le monde y trouve son compte !Sauf que chacun de nous est animé par des valeurs auxquelles nous attachons plus ou moins d’importance. Pour certains, le respect et la considération seront prioritaires. Pour d’autres, ce seront l’appréciation et la solidarité, ou encore l’accueil et l’empathie.Et lorsque plusieurs personnes se retrouvent autour de mêmes valeurs, alors là, c’est l’apothéose ! Les idées fusent, les émotions débordent, la passion nous prend aux tripes… Bref, tous les challenges deviennent réalisables, en travaillant main dans la main !Sommes-nous prêts à travailler ensemble ?L’écoute, la loyauté, la sincérité, le partage, la bienveillance sont des valeurs auxquelles j’ai toujours adhéré. C’est pourquoi j’affectionne les relations basées sur l’honnêteté et le respect de chacun, tant au niveau personnel que professionnel.Dans mon travail de tous les jours, je prends sincèrement plaisir à chercher les phrases, les mots qui mettent en valeur les idées et les produits pour lesquels mes clients donnent tout pour satisfaire leurs propres clients !Et parce qu’un projet ne se monte pas tout seul, le travail en équipe compte aussi énormément pour moi. J’apprécie particulièrement lorsque le webdesigner me remercie pour mes textes qui l’inspirent et l’aident à trouver LE design qui met en lumière le message que notre client commun tient à faire passer et l’histoire qu’il souhaite partager.Enfin, je crois que le moment qui me procure le plus d’émotions est celui où le site internet est validé et mis en ligne. En effet, lorsque je découvre ce que les textes que j’ai écrits sont devenus, je ressens beaucoup de fierté d’avoir participé à la naissance d’un beau projet. Il m’arrive même parfois d’avoir la larme à l’œil ! C’est vous dire à quel point je vis les choses à fond, et comme je fais en sorte de m’imprégner des attentes de mon client pour que le résultat final soit vraiment personnalisé et à son image.Alors si l’amour du travail bien fait et la beauté des mots font partie de vos valeurs, il y a de grandes chances pour que nous formions, vous et moi, une belle équipe 🙂#valeurs #collaboration #creativite #marketing

Découvrez nos services exclusifs grands comptes

Grâce à nos offres dédiées aux PME, aux ETI et aux grandes entreprises, accédez à des tarifs avantageux, de nombreuses options telles que l'accès à des statistiques poussées et l'affacturage...

Découvrir
Sandy P
Rédacteur web
Etude de cas : création de blocs pour alléger le contenu d'un site internet CONTEXTEFin 2019, une agence web pour laquelle je travaille régulièrement en tant que rédactrice web, m’a contactée dans le cadre de la refonte du site internet d’une métallerie haut-savoyarde spécialisée dans la découpe du métal.La mission qui m’a été confiée était d’écrire 8 pages d’environ 350 mots chacune (page d’accueil, à propos, métallerie, industrie, découpe jet d’eau, décoration d’intérieur, peinture et objets d’art).OBJECTIFL’objectif du client était d’avoir un site plus moderne et dans l’air du temps, mais aussi et surtout, de mettre en avant son travail de la découpe sur-mesure de tout type de matériaux, ainsi que son offre de création de pièces uniques et d’œuvres d’art.PROPOSITIONAu-delà de la présentation du savoir-faire et de l’histoire de l’entreprise, j’ai trouvé intéressant de parler des caractéristiques des matériaux et des métaux découpés, ainsi que des peintures et des différents procédés utilisés. Mais afin de ne pas alourdir les textes, j’ai eu l’idée de le faire sous forme de blocs intitulés « Le saviez-vous ? ».RÉSULTATMettre des encarts avec des explications simples et claires de termes un peu techniques a permis de proposer du contenu utile pour les visiteurs et pour Google (SEO), sans pour autant alourdir le design et la lecture du site.#redactionweb #conceptionredaction #siteweb #internet
Sandy P
Rédacteur web
Mon quotidien de rédactrice freelance Pour celles et ceux qui se demandent à quoi peuvent bien ressembler les journées d’un ou d’une entrepreneur(e), je vous propose aujourd’hui de découvrir mon quotidien de rédactrice freelance.Entre rendez-vous clients, devis, prises de notes, développement du réseau mais aussi mails, entretiens téléphoniques, gestion des réseaux sociaux, administratif et, bien sûr, rédaction, je ne vous cacherais pas que certaines de mes journées prennent parfois des airs de marathon !Alors comment ça se passe en vrai ? Ma réponse au travers d’une semaine type ("semaine" étant plus parlante que "journée type", car le train-train n’existe pas vraiment chez un freelance…).LundiAprès un week-end où loisirs et repos ont eu (normalement !) la part belle, je débute ma semaine de travail en forme et plus motivée que jamais !En effet, ce matin je dois rédiger la page "A propos" d’un industriel proposant un service sur-mesure et personnalisé de travail des métaux. Mon objectif ? Présenter le savoir-faire artisanal et les valeurs de l’entreprise. Je me plonge alors dans les notes que j’ai prises lors d’un rendez-vous que j’ai eu avec mon client quelques jours plus tôt, au cours duquel il m’a expliqué son métier et ce que ses clients attendent de lui.Quatre heures plus tard, mon texte est terminé. Je décide de le laisser "reposer" quelques jours avant de l’envoyer à mon client, une relecture "à tête reposée" étant toujours la bienvenue au cas où il y aurait quelques retouches à faire.L’après-midi, je consulte et réponds à mes mails avant d’entamer la rédaction de mon prochain article de blog. Sauf que voilà : mon téléphone se met à sonner. Un prospect m’a trouvée sur internet et m’appelle pour un besoin de réécriture. Après m’avoir rapidement présenté son projet, on fixe un rendez-vous pour jeudi matin afin de discuter plus longuement de ses attentes. Je raccroche et là, montée d’adrénaline. Je suis trop contente !!!La journée s’achève avec les réseaux sociaux pour dénicher des événements réseautage ou  des conférences qui m’intéressent, et la publication de posts que je trouve pertinents pour ma communauté 🙂MardiCe matin, je me lève un peu plus tôt que d’habitude car je me rends à Annecy pour un rendez-vous mensuel que j’attends toujours avec impatience : le café freelances Coworkees. Des rencontres, des échanges, de la convivialité, bref, une bulle d’air qui fait du bien dans mon quotidien de rédactrice freelance !Une fois de retour à la maison (car oui, pour le moment je travaille de chez moi), traitement des mails arrivés en mon absence. Je consulte ensuite les profils LinkedIn des personnes dont j’ai fait la connaissance ce matin afin de nous mettre en relation. Puis je me mets enfin sur mon prochain article de blog (que je devais écrire hier, rappelez-vous !).A la fin de la journée, je fais le point sur mon planning du lendemain (plutôt chargé…) et je mets au placard ma casquette de "rédactrice freelance" pour me reposer ce soir afin d'être au taquet demain.  MercrediLe mercredi, journée des enfants, je profite de ne pas avoir d’aller-retours "école" pour commencer ma journée de bonne heure. Et ça tombe bien car aujourd’hui, je dois écrire non pas un mais DEUX textes de 500 mots chacun sur les dressings et les rangements sur-mesure.En effet, au départ, j’avais prévu d’écrire le premier texte mercredi et le second le lendemain. Mais comme jeudi j’ai rendez-vous avec mon prospect qui m’a contactée en début de semaine (vous vous souvenez ?), mon planning a été quelque peu chamboulé…Et comme je mets un point d’honneur à toujours respecter mes deadlines, eh bien ça sera double ration de rédaction au programme de ce mercredi !JeudiEn ce jeudi matin, je prends le temps de relire mes derniers textes avant de les envoyer à mes clients. Puis, parée de mon bloc-notes et de mon GPS, je file à mon rendez-vous prospect prévu à 10h. Dans la voiture, le stress habituel : est-ce que je vais assurer ?? = la question que se pose (trop) souvent le freelance dans ces moments-là…Une heure de rendez-vous plus tard, je suis emballée par le projet de mon prospect et je m’empresse de rentrer à la maison pour préparer mon devis que je lui envoie au plus vite !La journée étant déjà bien entamée, je profite des derniers instants qu’il me reste avant le retour des enfants pour répondre à mes mails, passer quelques appels et faire un point sur ma compta (car même si ce n’est pas très drôle, il faut bien s’en occuper de temps en temps, n’est-ce pas ?).VendrediDernier jour de la semaine. Matinée rédaction un peu spéciale pour moi car je dois préparer le texte d’une plaquette commerciale sur un sujet très technique dans lequel je suis loin d’être une experte : automatisme et robotique. Un challenge que je réussis à relever après du temps passé sur internet pour faire des recherches (et non sans m’être arrachée quelques cheveux au passage...).Mais au final, c’est ça qui me plaît dans mon quotidien de rédactrice freelance. Passer d’un sujet à un autre, découvrir des choses sur lesquelles je ne m’étais jamais penchée auparavant. Trouver les mots et la tonalité qui conviennent à chaque texte. Et entrecouper mon activité de rédactrice par des moments d’échanges et des apprentissages qui me paraissaient insurmontables quand je me suis lancée (du style "savoir gérer une page Facebook" ! Lol).Bref, si je devais résumer la vie du freelance en un mot, je dirais "AVENTURE". Une aventure humaine et professionnelle riche en échanges, en dépassement de soi et en émotions, où travail rime avec plaisir.#redactrice #freelance #coworkees
Sandy P
Rédacteur
Ma première bougie chez Coworkees Septembre 2018 : première fois que je tape "coworkees" sur Google. Je suis curieuse de découvrir qui se cache derrière ce nom dont un contact pro m’a parlé alors que je cherchais à développer mon réseau en tant que rédactrice freelance fraîchement débarquée sur le marché de l’entrepreneuriat…Je parcours la page d’accueil que je trouve colorée et dynamique avec des phrases qui me parlent telles que "Ensemble, réenchantons l’entreprise", "Ensemble, nous sommes plus créatifs, forts et inspirés" ou encore "L’importance du savoir-être, pour un match 100% réussi !".Et puis je tombe sur ça : Le mot qui me saute aux yeux ? COMMUNAUTÉ. Or, en tant qu’indépendante, je ressens le besoin de trouver du soutien et des personnes qui se sont lancées dans le même bateau que moi, avec lesquelles j’espère pouvoir échanger.Alors c’est pleine d’espoir que je clique sur "Proposer mes talents" et complète le formulaire qui, sans le savoir encore, va m’apporter encore plus que ce que je souhaite alors !Les cafés freelances CoworkeesS’ensuit mon inscription à la page Facebook Coworkees et, surtout, celle au café freelances de la rentrée programmé à Annecy le 20 septembre 2018.Ce matin-là, c’est avec un peu d’appréhension (et beaucoup d’avance !) que je me rends aux Papeteries de Cran-Gevrier. J’y découvre un bâtiment flambant neuf dans lequel je me perds presque en cherchant désespérément les bonnes odeurs de café…Mais mes craintes sont vite oubliées quand, enfin, je rencontre Stéphanie et Mélissa de l’équipe Coworkees dont j’apprécie d’emblée l’énergie et la gentillesse. Puis les autres freelances venus, comme moi, découvrir le concept café/pitchworkees qui allait devenir pour la plupart d’entre nous un rendez-vous mensuel incontournable (car une vraie bouffée d’oxygène dans notre quotidien de travailleur indépendant !).Aujourd’hui, septembre 2019, je souffle ma première bougie chez Coworkees. Et le bilan est plus que positif : de belles rencontres, des collaborations professionnelles enrichissantes et de vraies valeurs humaines.Bref, une communauté dont je suis heureuse et fière de faire partie et qui me pousse à aller toujours plus loin ! Merci les Coworkees 🙂#coworkees #anniversaire #freelance
Sandy P
Rédacteur
Les Corporate Games Annecy 2019, ou comment j’ai vécu ma toute première course d’orientation En tant que freelance, et ne travaillant donc pas pour une société en particulier, Coworkees m’a donné l’opportunité de participer à une manifestation sportive inter-entreprises organisée par les Corporate Games à Annecy, en Haute-Savoie. Un événement rassemblant cette année pas moins de 5.500 participants répartis dans 22 disciplines différentes. Une première pour moi !Un nouveau challenge à releverPensant au début qu’il fallait être hyper entraînée pour concourir à ce genre de compétition, j’ai jugé inopportun de m’inscrire, pour ne pas pénaliser les résultats de l’équipe. Car, oui, je fais un peu de sport, mais seulement en mode détente : aquagym, cardio en salle, marche et randonnée, mais toujours pour le plaisir (et, avouons-le, pour me vider la tête après des journées particulièrement intenses intellectuellement parlant…).Mais l’équipe Coworkees a réussi à me convaincre qu’on allait aux Corporate Games pour le plaisir de jouer, et non pour la compète ! Alors c’est avec enthousiasme (mais aussi un peu d’appréhension) que je me suis inscrite en course d’orientation.Après avoir rempli le formulaire d’inscription et envoyé mon certificat médical, me voilà lancée plusieurs semaines dans un entraînement sportif où je m’auto-coache avec, au programme, course à pied, abdos et pompes 3 fois par semaine. Car il faut savoir que quand j’entreprends quelque chose, surtout quelque chose de nouveau, je m’investis toujours à fond !Je vais même jusqu’à acheter une boussole que j’apprends à utiliser en suivant des tutos sur internet pour être fin prête (ou presque !) je jour J…Un duo gagnant Mais le sport, c’est avant tout un esprit d’équipe, et pour la course d’orientation, nous sommes répartis par équipe de deux. Alors qui est mon ou ma coéquipière pour cette folle aventure ? Car en effet, Coworkees a constitué les teams en fonction des inscriptions et je découvre que je serai avec une certaine Clémentine que je ne connais pas. Le mystère continue sur cet événement un peu particulier pour moi…Finalement, c’est avec soulagement que je rencontre Clémentine quelques temps avant les Corporate Games, à l’occasion d’un café freelances. Un soulagement, oui, car Clémentine est une fille hyper dynamique et motivée, et qui, en plus, habite au bout de ma rue ! Une voisine avec laquelle je vais passer une première course d’orientation mémorable où nos compétences se complèteront à merveille : l’une faisant en sorte de ne pas nous perdre dans la forêt ; l’autre visualisant les balises en un coup d’œil !Bref, nous formons un duo gagnant qui nous mènera à la 19ème place sur 103 équipes participantes, une belle performance pour des débutantes…Alors en attendant mon prochain défi (de nouveau sportif, qui sait ?), merci aux Coworkees de m’avoir donné l’occasion de découvrir les Corporate Games !#course #orientation #corporategames2019 #sport #annecy #coworkees
Sandy P
Rédacteur web
Vous avez dit Coworkees ? Plus qu’une simple plateforme de recrutement de freelances, Coworkees c’est avant tout une communauté orchestrée par une équipe de choc, dynamique et motivée !Que vous soyez un indépendant en quête de clients ou bien une entreprise à la recherche d’experts pour la réalisation de vos plus beaux projets, ne passez pas à côté de Coworkees ! La seule plateforme de recrutement qui met en première ligne la confiance et la relation humaine.Le concept CoworkeesEn 2019, force est de constater que le marché du travail évolue très rapidement et est bien différent de celui des générations précédentes. Sachant qu’en France le nombre d’indépendants est en croissance de 50% par an depuis 5 ans et qu’il atteindra près de la moitié des actifs d’ici 15 ans, les entreprises se tournent de plus en plus vers cette nouvelle force de travail qualifiée et flexible. Les freelances, quant à eux, ont l’opportunité de choisir leurs clients et les missions qui les font vibrer !Et c’est pour faciliter les démarches des entreprises et permettre aux freelances de trouver des clients qui leur correspondent vraiment que Julie Huguet, originaire de Haute-Savoie, a fondé en 2017 la plateforme Coworkees.Bien lui en a pris puisque moins de 2 ans après son lancement, la start up connaît une croissance fulgurante avec une levée de fonds finalisée en ce début d’année 2019, un chiffre d’affaires prévisionnel de 800.000€ et une prochaine extension à la Suisse romande !La valeur ajoutée de CoworkeesDes plateformes internet qui présentent des freelances à des entreprises, ça existe déjà me direz-vous. Alors qu’est-ce que Coworkees propose de plus ?Coworkees est la première plateforme à prendre en compte le savoir-être dans la mise en relation indépendants-clients, ce qui ajoute une dimension relationnelle essentielle à des collaborations de qualité. Un test de personnalité aide à définir les attentes de chacun pour une correspondance des profils qui matche à tous les coups !Les freelances sont également invités à se présenter en vidéo, créant ainsi un contact humain au cœur du digital.La plateforme propose également la vérification des profils à l’occasion de laquelle chaque freelance est contacté personnellement par un membre des Coworkees afin d’optimiser son profil, de procéder à la vérification de ses diplômes ainsi que 3 de ses références professionnelles.Et pour répondre à des projets requérant différentes compétences complémentaires, des équipes complètes de freelances peuvent être constituées via la plateforme pour travailler sur une mission commune.Mais Coworkees c’est aussi et surtout une équipe de collaboratrices et de collaborateurs dynamiques et très pros qui apportent un suivi personnalisé et une écoute de qualité à toute sa communauté !Et les résultats parlent d’eux-mêmes : déjà plus de 10.000 indépendants et 750 clients font déjà confiance à Coworkees. Alors pourquoi pas vous ? Merci Stéphanie pour ton aide dans la rédaction de cet article :)#coworkees #plateformederecrutement #freelances
Sandy P
Rédacteur web
Comment bien aménager une cuisine en longueur ? Du fait de sa configuration, une cuisine en longueur peut sembler compliquée à aménager. Voici quelques règles simples d’agencement et des idées déco pour rendre votre cuisine linéaire agréable et fonctionnelle !L’implantation du mobilier dans une cuisine en longueurL’aménagement de votre cuisine va dépendre de son emplacement. Vous devez prendre en compte la largeur de la pièce avant de définir l’implantation du mobilier et de l’électroménager.Pour une cuisine parallèle (avec un aménagement des 2 côtés de la pièce), la largeur doit être d’au moins 2,10 mètres entre les murs pour conserver un espace de circulation suffisant.Si la pièce est trop étroite, ou dans le cas d’une cuisine située dans la pièce de vie, vous ne pouvez aménager qu’un seul pan de mur. Après avoir déterminé l’emplacement des points d’eau, agencez l’électroménager et les rangements de manière ergonomique afin que les fonctions indispensables que sont ranger, laver, préparer et cuire soient faciles à exécuter.Notez que si la plaque de cuisson ou le four sont placés à côté du réfrigérateur, vous devrez installer un panneau isolant thermique.Plus vous aurez de rangements, plus vous aurez d’espace sur le plan de travail. CQFD ! Dans une cuisine linéaire, n’hésitez pas à exploiter la hauteur en installant des meubles hauts. Privilégiez les portes relevantes qui demandent moins de recul que les portes ouvrantes.D’autre part, mettez plusieurs prises électriques au niveau du plan de travail afin de pouvoir brancher différents robots.Si votre cuisine est particulièrement étroite, gagnez un peu plus d’espace avec les astuces suivantes :intégrez le micro-ondes dans un meuble haut (au-dessus du four par exemple),choisissez la capacité de vos appareils électroménagers en fonction de vos besoins (une plaque 2 feux prend moins de place qu’une 4 feux),installez des barres le long de la crédence pour y accrocher les ustensiles de cuisine…Comment mettre en valeur votre cuisine « couloir » ?Bien choisir les colorisCe n’est pas parce qu’on a peu de place que le design doit être négligé. Au contraire ! Pour donner une impression de grandeur, peignez les murs avec des tons clairs et choisissez des meubles sobres et épurés.Petite astuce déco qui permet d’atténuer la profondeur de la pièce : mettez une couleur plus prononcée sur le mur du fond !Le choix et la pose du revêtement de sol ont également leur importance. Si vous souhaitez accentuer la perspective linéaire de la cuisine, posez un parquet dans le sens de sa longueur.A l’inverse, pour faire oublier l’effet couloir de la pièce, misez sur un sol graphique aux couleurs vives, comme des carreaux de ciment. L’attention sera alors portée sur le sol !Si votre cuisine se trouve dans la pièce de vie, vous la rendrez discrète en optant pour des couleurs neutres. Si, au contraire, vous souhaitez en faire un élément de décoration, harmonisez le mobilier avec celui de l’ensemble de la pièce (meuble TV, bibliothèque…).Un éclairage bien penséL’éclairage est également un élément clé pour mettre en valeur une cuisine en longueur.Faites attention à ne pas occulter la lumière naturelle provenant d’une fenêtre ! S’il n’y en a pas, voyez s’il est possible de créer une ouverture pour installer une verrière. En plus de l’éclairage principal de la pièce (spots au plafond ou suspension), il est fondamental de bien éclairer les endroits où vous cuisinez (plan de travail, coin cuisson, évier…) en mettant des réglettes LED ou des spots encastrés sous les meubles hauts.Enfin, créez une ambiance en mettant des appliques design au mur ou au-dessus des meubles hauts.Il ne vous reste plus qu’à faire mijoter vos bons petits plats !

Créez votre profil pour en voir plus

(c’est rapide, promis)

J’ai déjà un compte