Architecte Big Data freelance

UX Designer, Développeur full-stack…

Un Architecte Big Data freelance recommande les solutions techniques qu’une entreprise peut mettre en place dans ses projets pour collecter, stocker ou utiliser des données en masse (big data). Ce professionnel peut également intervenir sur plusieurs projets et mettre en œuvre certaines solutions génériques, afin de simplifier le travail des équipes consacrées au développement. Cela lui donne notamment l’opportunité d’avoir une vision plus globale de l’ensemble des données de la société. Un Architecte Big Data freelance doit également être capable de travailler dans un écosystème évoluant très rapidement. Pour y faire face, il mène une veille technologique constante autour de sa spécialité : le Big Data.

Qui sont les Architectes Big Data inscrits sur Freelance.com ?
32 ans d’âge moyen
5 ans d’exp. en moyenne
Taux journalier moyen d’un Architecte Big Data freelance
Junior 450 €
Intermédiaire 733 €
Confirmé 639 €
Découvrez la plateforme freelance.com afin de recruter vos nouveaux talents

Quelles sont les compétences que doit maitriser un Architecte Big Data ?

Pour être un Architecte Big Data freelance complet, il est recommandé d’avoir un double profil.

D’abord, il est conseillé d’avoir expérimenté l’ingénierie de données (au moins pendant 3 ans en ce qui concerne les Architectes juniors). Ensuite, il faut avoir passé au minimum 2 ans dans le conseil, et ce, dans le meilleur des cas.

Dans la pratique, pour que l’Architecte Big Data freelance soit à même de prodiguer des conseils à haute valeur ajoutée à la Direction des Systèmes d’Information (DSI), tout en recommandant les technologies appropriées, il doit posséder des compétences organisationnelles, conceptuelles et technologiques.

Son organisation se montrera principalement dans sa maîtrise des référentiels pour gérer une entreprise. Cela lui permet de déterminer les architectures informatiques adéquates selon l’objectif fixé par la société.

Un Architecte Big Data freelance doit avoir développé des compétences conceptuelles, basées sur les réflexions du management de la donnée. En tant que spécialiste des problématiques du Big Data, ses connaissances lui donnent l’opportunité d’aborder sereinement ces difficultés.

Même si un Architecte Big Data freelance ne s’implique pas directement dans le développement des solutions qu’il soumet, il est vivement recommandé qu’il connaisse tout de même les technologies des bases de données et de l’écosystème Hadoop (par exemple Spark, Hbase, Pig, Cassandra, Hive, etc.).

Quelles sont les qualités d'un Architecte Big Data freelance ?

Pour être en mesure d’assurer ses tâches au quotidien, un Architecte Big Data freelance se doit d’avoir un bon esprit d’analyse, de la rigueur, un esprit critique, le sens des responsabilités, une bonne communication et un grand sens du travail en équipe.

Il est conseillé que l’Architecte Big Data freelance ait aussi de bonnes connaissances de son secteur d’activité et qu’il ait une vision globale des problématiques que peuvent rencontrer les différents secteurs d’une entreprise. Une bonne maîtrise de la langue anglaise semble de même indispensable, surtout pour utiliser les technologies en lien avec le Big Data, mais aussi pour être en mesure de réaliser la veille informationnelle sur les dernières évolutions.

Dans quel projet intervient un Architecte Big Data freelance ?

Un Architecte Big Data freelance aide les entreprises dans les aspects organisationnels, méthodologiques et infrastructurels de leurs projets Big Data. Il joue un rôle technico-fonctionnel. Au quotidien, il évalue la faisabilité des cas d’usages et indique de quelle manière les implémenter technologiquement, après les avoir validés en amont. Il décide quelles briques technologiques vont être nécessaires pour résoudre une problématique data précise. Il peut également intégrer les recommandations qu’il suggère à l’architecture informatique déjà existante.

Un Architecte Big Data freelance peut concevoir pour vous des solutions fonctionnelles, fournir la cartographie des outils nécessaires et faire la démonstration de ses préconisations à l’aide de benchmark percutant. Ces derniers démontreront l’impact des solutions sur le SI (Système d’Information) de l’entreprise. Ce professionnel est enfin en mesure d’anticiper les besoins futurs des DSI (Directeur de Systèmes d’Information) et de proposer des solutions en accord avec les contraintes exigées par les architectures.

Quels sont les outils d'un Architecte Big Data ?

En fonction de ce sur quoi il intervient, un Architecte Big Data freelance peut avoir recours à différents outils ou logiciels. Il se doit de connaître des référentiels d’architecture d’entreprise tels que :

  • Gouvernance IT ;
  • ITIL (Information Technology Infrastucture Library) ;
  • CobIT (Control Objectives for Information and related Technology) ;
  • SOA (Service Oriented Architecture) ;
  • TOGAF (The Open Group Architecture Framework) ;
  • etc.

Il doit également maîtriser des méthodologies de cadrage de besoin, telles que les diagrammes de classes, le diagramme de cas d’utilisation, BPMN (Business Process Model and Notation), MLD (Modèle Logique des Données), MPD (Modèle Physique des Données), MERISE, etc.

Un Architecte Big Data freelance possède des connaissances solides en méthodologies de conduite de projets. Il gère son travail grâce aux cycles en V, et/ou aux méthodes agiles ou SAFe (Scaled Agile Framework). Il sait utiliser des langages de scripting comme :

  • Scala ;
  • Python ;
  • SQL ;
  • Java ;
  • ou encore Shell.

Pour gérer des bases de données SQL, l’Architecte Big Data peut utiliser Teradata, MySQL Serveur, Microsoft SQL Serveur, SAP Hana, data warehousing, OLAP (Online Analytical Processing), etc. Pour les systèmes NoSQL, il utilisera plutôt les outils :

  • HBase ;
  • Amazon Redshift ;
  • Elasticsearch ;
  • ou Cassandra.

Pour qui travaille un Architecte Big Data freelance ?

Un Architecte Big Data freelance peut travailler aussi bien dans une entreprise publique que privée. Il peut intervenir directement pour elle ou pour les clients de cette dernière.

La plupart du temps, ce professionnel est rattaché à la direction des systèmes d’information d’une société. Il agit en étroite collaboration avec les data scientist, qui interviennent dans l’analyse des données brutes collectées, et les data engineer, qui réalisent le développement des solutions de gestion de ces mêmes données.

Comment se former au métier d'Architecte Big Data ?

Le métier d’Architecte Big Data n’est en rien un poste d’entrée de carrière. Pour être plus clair, on ne le devient pas après avoir suivi une formation ou en passant une quelconque certification. C’est tout simplement un métier vers lequel on s’oriente après plusieurs années d’expérience en tant que Data Engineer par exemple. Si la personne estime ne pas avoir le niveau suffisant concernant la partie data, elle peut renforcer ses connaissances en suivant, pendant un an, un Master spécialisé. Si ce complément de compétences n’est pas nécessaire, ou que la personne exerce déjà depuis quelques années et souhaite atteindre le poste d’Architecte, il suffit de passer une certification complémentaire sur les référentiels d’architecture (tel que TOGAF) ou sur des référentiels de gestion de projet (tel que SAFe). Il existe également des certifications de solutions spécifiques, comme le propose Amazon ou Microsoft.

Finalement, Quel que soit le poste qui vous oriente vers le métier d’Architecte Big Data, il ne faut surtout pas négliger de se documenter sur les réglementations et les normes en vigueur. Certaines pourraient entraîner des répercussions importantes sur une architecture de solution à mettre en place. Il est possible de citer par exemple le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données), qui impose l’anonymisation dans les solutions exploitant les données des clients. D’autres réglementations, comme Sarbanes Oxley par exemple, demandent que les données soient archivées pendant 3 ans minimum. Des particularités comme celles-ci, il en existe des milliers, auxquelles un Architecte Big Data doit continuellement se confronter.

Comment choisir un Architecte Big Data freelance ?

Un Architecte Big Data freelance doit être en mesure de travailler conjointement avec vos équipes d’administration, de développement, de Business Intelligence et de Data Science, tout en faisant ses rapports au DSI ou au CDO (Chief Data Officer). Il est vivement recommandé qu’il travaille avec eux, car c’est lui qui possède l’expertise et la vision adéquate pour entériner les choix techniques qui seront faits.

Un Architecte Big Data freelance doit également être de bons conseils, principalement sur les choix technologiques à réaliser, la validation de la faisabilité technique et les configurations des machines.

Choisissez un Architecte Big Data en fonction de ce dont vous avez besoin, car les compétences que vous allez rechercher dépendent des solutions technologiques implémentées dans votre entreprise. Pour donner un exemple, la solution de stockage des données préférée par votre société (cloud ou espace de stockage) demande des compétences particulières à un Architecte Big Data. Si cet archivage se passe en local, ce dernier doit par exemple s’y connaître en couches basses de l’informatique. Et il en va de même sur différents points de votre Système d’Information ou SI. Parlez donc de vos protocoles à l’expert freelance que vous souhaitez recruter, pour confirmer avec lui ses compétences spécifiques.